11.07.2019, 12:00

Oser s’approcher et découvrir… pour s’enrichir! La chronique de Sandra Schneider

Premium
chargement
Sandra Schneider, responsable du Bureau des échanges linguistiques.
Rapprocher

Rapprocher les deux parties linguistiques de notre canton, voilà le créneau de ces rubriques estivales. Mais pourquoi assembler deux entités qui n’en font qu’une, un seul canton? Qui est responsable de cette prétendue distance? La langue, ou plutôt les langues. Ne sont-elles pas là justement pour rapprocher et rassembler et permettre à ses habitants de se comprendre? Depuis quand séparent-elles...

À lire aussi...

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTELes chiffres parlent pour Ruppen et Reynard. Par Herold BielerLes chiffres parlent pour Ruppen et Reynard. Par Herold Bieler

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTECe carnaval qui unit Haut- et Bas-Valaisans. Par David BinerCe carnaval qui unit Haut- et Bas-Valaisans. Par David Biner

Politique valaisanneNon, le Haut ne vote pas toujours à l’opposé du Valais romandNon, le Haut ne vote pas toujours à l’opposé du Valais romand

organisationHockey: ils habitent le Valais romand et se rendent plusieurs fois par semaine à Viège pour s'entraînerHockey: ils habitent le Valais romand et se rendent plusieurs fois par semaine à Viège pour s'entraîner

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTELe Haut-Valais attire, mais pas les médecins. Par Werner KoderLe Haut-Valais attire, mais pas les médecins. Par Werner Koder

Top