Opinions

La devise de Darbellay: les responsables sont toujours les autres. Par Peter Bodenmann

chargement
 23.02.2021, 11:00
Premium
Peter Bodenmann, ancien conseiller d'Etat.
Chronique

Christophe Darbellay voudrait être le roi du Valais, «le monarque éclairé». Soit. A l’entendre, la Confédération aurait abandonné le Valais en octobre 2020. C’est le contraire qui est vrai. Le canton était le seul responsable pour prendre les mesures nécessaires, puisque nulle part ailleurs au niveau national et international, il n’y a eu plus de décès pour 100 000...

À lire aussi...

ChroniqueLes parlementaires de la droite valaisanne devraient exiger plus de la BNS. Par Peter BodenmannLes parlementaires de la droite valaisanne devraient exiger plus de la BNS. Par Peter Bodenmann

Top