Opinions

«Friends»: on s’était dit rendez-vous dans dix-sept ans. La chronique de Jean-François Albelda

chargement
 31.05.2021, 20:00
Premium
Jean-François Albelda, responsable Culture au "Nouvelliste".
Accords et désaccords

J’ai pas mal hésité avant de m’envoyer les 104 minutes de la réunion de «Friends», «Celui où ils se retrouvent», dix-sept ans après cet épisode final qui réunit en son temps 52,46 millions de spectateurs devant leur écran rien qu’aux Etats-Unis, le 6 mai 2004. Parce que ça rajeunit pas des masses déjà, et aussi parce que c’est toujours dur de voir combien pèsent les ans sur celles et ceux qui furent nos héros, nos meilleurs potes hebdomadaires par procuration...

À lire aussi...

Accords et désaccordsNations et chansons: ce que soulèvent les drapeaux. La chronique de Jean-François AlbeldaNations et chansons: ce que soulèvent les drapeaux. La chronique de Jean-François Albelda

Accords et désaccordsArt et avatars: allez les bleus! La chronique de Jean-François AlbeldaArt et avatars: allez les bleus! La chronique de Jean-François Albelda

Accords et désaccordsMusique et finitude: Arno, plus beau que jamais. Par Jean-François AlbeldaMusique et finitude: Arno, plus beau que jamais. Par Jean-François Albelda

Accords et désaccordsInaction et créativité: les bienfaits de l’ennui. La chronique de Jean-François AlbeldaInaction et créativité: les bienfaits de l’ennui. La chronique de Jean-François Albelda

Top