Réservé aux abonnés

Sion: des substituts de viande à base de protéines végétales développés à Energypolis

Saviez-vous que les protéines présentes dans les algues ou les petits pois pouvaient être utilisées pour créer des substituts de viande? A Sion, le professeur Michael Beyrer et son équipe planchent sur le sujet depuis plusieurs mois. Nous avons visité leurs laboratoires.
01 juil. 2021, 05:30 / Màj. le 01 juil. 2021 à 05:30
Le professeur Michael Beyrer et son équipe travaillent au développement de substituts de viande à base de protéines végétales.

La revue «Nature Food» l’affirme dans une étude publiée en mars: les systèmes alimentaires mondiaux sont à l’origine de plus d’un tiers des émissions globales de gaz à effet de serre imputables aux activités humaines. Afin de réduire cette proportion, industries et laboratoires de recherche rivalisent d’innovation.

Sur le campus Energypolis de Sion, le professeur Michael Beyrer compte parmi ceux qui s’inscrivent dans la mouvance. Ses travaux se concentrent plus particulièrement sur les m...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois