02.10.2020, 18:00
Lecture: 6min

Le Valais commence à s’unir pour retrouver son or bleu

Premium
chargement
Les Forces motrices valaisannes (FMV) et Oiken envisagent un partenariat industriel d'envergure dans une volonté commune d'appréhender au mieux les immenses enjeux que représentent pour le Valais la transition énergétique et le retour des concessions hydroélectriques. Ici, François Fellay, directeur général d'Oiken, et Stéphane Maret, directeur général des FMV.

ÉNERGIE Le distributeur d'électricité du Valais central Oiken et les Forces motrices valaisannes ont entamé des fiançailles pour appliquer la stratégie cantonale en matière de retour de concessions qui veut que le Valais détienne 60% de sa production contre 20% aujourd’hui. Et le mariage idéal ne se ferait pas qu’à deux, mais avec la grande majorité des distributeurs d’électricité valaisans.

En 2060, à la fin du retour de concessions de l’ensemble des barrages du canton, le Valais devrait pouvoir posséder et commercialiser 60% de sa force hydraulique – aujourd’hui, il n’en possède que 20% – pour devenir le plus grand producteur d’énergie de Suisse. Il n’y aurait qu’une seule usine hydraulique multisite de Gletsch au Léman sur le bassin versant, une grande plate-forme de commercialisation de l’énergie et des impôts et des places de travail qui retrouveraient le chemin du Valais, au lieu de...

À lire aussi...

DurableValais: «Notre vision énergétique 2060 est très ambitieuse mais faisable», estime Roberto Schmidt, conseiller d’Etat chargé de l’énergieValais: «Notre vision énergétique 2060 est très ambitieuse mais faisable», estime Roberto Schmidt, conseiller d’Etat chargé de l’énergie

Top