Le terroir valaisan

Avec le tussilage, la toux n'est que de passage

chargement

La plante du droguiste Le tussilage a des vertus antitussives et contribue à soigner les personnes souffrant d’infections des voies respiratoires. Cette plante vivace est aussi appréciée en gastronomie.

 12.05.2021, 20:00
La fleur du tussilage a pour particularité de pousser avant la feuillaison, ce qui valut jadis à la plante le nom de Filius ante patrem.

Sa feuille servait autrefois d’enseigne aux apothicaires. C’est dire l’importance qu’on lui accordait dans la pharmacopée traditionnelle. Si on la nomme parfois «pas d’âne» ou «pas de cheval» en référence à la forme de sabot de ladite feuille, son nom latin tussilago – qui chasse, qui agit sur la toux – ou ses noms communs d’«herbe à toux» et de «chasse-toux» expliquent bien davantage l’intérêt porté à cette plante vivace.

Le tussilage constitue en effet l’un des plus anciens et des meilleurs remèdes pectoraux selon le docteur Jean Valnet, médecin français qui fut l’un des artisans du développement de la phyto-aromathérapie.

Professeur de phytothérapie allemand, Rudolf Fritz Weiss estime quant à lui qu’il est particulièrement efficace contre la toux chronique accompagnant la silicose et l’emphysème. Il souligne toutefois que l’infusion n’apporte qu’un soulagement symptomatique.

En infusion, bonbon ou à fumer

Selon les traditions, on a utilisé de préférence les fleurs ou les feuilles pour préparer l’infusion. Généralement, les premières servent pour le traitement de la toux. Elles entrent dans la composition de la «tisane des quatre fleurs» qui, en fait, en comprend sept.

Le tussilage figure en bonne place dans ma tisane pectorale. D’abord pour son efficacité, ensuite pour sa couleur.
Jean-Pierre Rouvinez, droguiste

A la droguerie de la Résidence à Crans-Montana, Jean-Pierre Rouvinez emploie les deux dans la préparation d’une tisane pectorale (voir ci-contre). «Le tussilage y figure en bonne place, d’abord pour son efficacité et ensuite pour sa couleur qui donne un aspect lumineux au mélange.»

Les racines ont servi à préparer des bonbons antitussifs. En outre, il existait jadis une préparation médicinale à fumer, le British Herb Tobacco, destinée aux personnes souffrant d’asthme, de catarrhe et d’autres problèmes pulmonaires. Elle était principalement composée de tussilage, auquel s’ajoutaient du ményanthe, de l’euphraise, de la bétoine, du romarin, du thym, de la lavande et de la camomille.

«Les plantes étaient roulées entre les mains jusqu’à ce qu’elles soient réduites en poudre, puis fumées. On a également fumé les feuilles de tussilage seules.»

Aussi en usage externe

On réserve plutôt les feuilles pour les usages externes. «Certains auteurs semblent les privilégier, parce qu’elles seraient plus riches en principes actifs», souligne le droguiste du Haut-Plateau. «On peut les appliquer, fraîches ou macérées toute la nuit dans l’eau, sur les plaies qui tardent à guérir, les brûlures, les entorses ou les tumeurs externes.»

La décoction de feuilles peut en outre soigner l’hyperhidrose (la transpiration excessive) des pieds.

A croquer

Les fleurs sont excellentes en salade. Leur tige est juteuse, légèrement sucrée et aromatique. Idem pour les jeunes feuilles. Plus caoutchouteuses, les feuilles plus âgées seront de préférence cuites.

Avec les cendres des feuilles séchées riches en salpêtre, on a confectionné un substitut de sel qui présente l’intérêt d’être beaucoup plus riche en chlorure de potassium qu’en chlorure de sodium et, par conséquent, d’être apprécié des personnes qui doivent suivre un régime sans sel.

On le prépare en faisant d’abord sécher les feuilles puis en les faisant brûler par petites quantités dans un récipient de métal. On recueille les cendres que l’on tamise avant de les conserver dans un contenant hermétique.

 

Cet article peut être lu dans notre magazine «Terroirs» en cliquant sur la couverture ci-dessous:

 

 

POSOLOGIE
Contre la toux
Laisser infuser une cuillère à thé de tussilage (feuilles ou fleurs) par tasse d’eau bouillante durant dix minutes et boire trois ou quatre tasses par jour. Edulcorer éventuellement au miel, lui aussi utile contre la toux.

Contre l’hyperhidrose
Faire bouillir une dizaine de minutes une poignée de feuilles dans un litre d’eau. Laisser refroidir cette décoction jusqu’à ce que la température soit tolérable et prendre un bain de pieds.

 

 

HISTOIRE
Nom scientifique: Tussilago farfara.
Famille: Astéracées.
Taille: 10 à 30 centimètres.
Habitat et origine: Cette plante vivace à rhizomes est commune en Europe et en Asie septentrionale. Elle pousse généralement dans des lieux incultes et humides, des terrains où le sol a été bouleversé ou l’est régulièrement, de fortes pentes exposées aux éboulements ou aux glissements de terrain. Elle s’y établit alors en très grandes colonies, occupant seule tout l’espace car ses grandes feuilles ombrageant le sol empêchent d’autres espèces de germer.
Description: Les capitules de fleurs jaunes sont portés par une hampe écailleuse dès le début du printemps. Les feuilles, dont la forme rappelle celle du pas de l’âne, sont couvertes d’un duvet blanchâtre sur le dessous. Les fruits sont des akènes munis d’une aigrette blanche.
Floraison: En forme de soleil, les fleurs se ferment la nuit et par mauvais temps. Elles apparaissent de février à avril, avant la feuillaison, particularité qui valut jadis à la plante le nom de Filius ante patrem.

LE CONSEIL DE JEAN-PIERRE ROUVINEZ, DROGUERIE DE LA RESIDENCE A CRANS-MONTANA


Une tisane pectorale
Pour soigner la toux, les bronchites, les refroidissements, etc., Jean-Pierre Rouvinez prépare une tisane pectorale qui mêle tussilage (fleurs et feuilles), souci, pied d’alouette, dent de lion, mauve, coquelicot, tilleul, bouillon blanc, pulmonaire, ronce, badiane, lichen d’Islande, guimauve, réglisse.
«On met une grosse pincée de ce mélange pour une tasse puis on laisse infuser dix minutes», souligne le droguiste. «On peut édulcorer ce breuvage avec du miel, de thym de préférence. Idéalement, on en boit trois ou quatre tasses par jour.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La plante du droguisteLe genévrier, un allié pour votre cure détoxLe genévrier, un allié pour votre cure détox

La plante du droguisteL’échinacée, votre alliée santé face à l’hiverL’échinacée, votre alliée santé face à l’hiver

Top