Le terroir valaisan
 03.03.2020, 17:00

Anniviers: le début d'une belle aventure

Premium
chargement
Ouvrir une épicerie en vrac dans un petit village relève du défi. Laura Iffland et Camille Zufferey ne manquent pas d'enthousiasme. Aux Anniviards maintenant de jouer le jeu.

Le retour des petites épiceries (1/6) Contact direct avec les commerçants, conseils, produits locaux, souvent bio, les épiceries développent aujourd’hui une offre très prisée. Nous sommes allés à leur rencontre en demandant à leurs gérants ou gérantes, quelles étaient leurs spécificités et leur rapport au terroir. Visite guidée à La Puchotaz à Mayoux.

Une petite centaine d’habitants.Une chapelle. Un café-épicerie-auberge. Tout ça posé sur un petit plateau entre Vissoie et Grimentz. C’est à Mayoux que Camille Zufferey et Laura Iffland relèvent le défi de faire revivre une épicerie.

«Ça nous tenait à cœur de proposer un mode de consommation différent, local, responsable et zéro déchet», lancent-elles en cœur. Car à la Puchotaz, on propose d’abord des produits de proximité, en vrac et de saison. Des règles qu’elles appliquent aussi au café-restaurant...

À lire aussi...

Le retour des petites épiceries (5/6)Martigny: une épicerie aux airs d'ItalieMartigny: une épicerie aux airs d'Italie

épiceries 2/6Marlène Mauris, de Zurich à l’épicerie de La SageMarlène Mauris, de Zurich à l’épicerie de La Sage

Le retour des petites épiceries (3/6)La Cagette 1971, comme dans les magasins d'antanLa Cagette 1971, comme dans les magasins d'antan

épiceries 4/6Prendre le temps de faire ses courses à la PotagèrePrendre le temps de faire ses courses à la Potagère

Top