Réservé aux abonnés

Egalité: le poste de chef de service se féminise en Valais

Six femmes, dont trois accèdent à la direction d’un service de l’Etat en 2021. Six cheffes de service dans l’administration cantonale, une évolution spectaculaire puisqu’en 2017 encore, les 40 postes étaient occupés par des hommes. Aujourd’hui, le taux de femmes atteint 15%.
10 juil. 2021, 05:30 / Màj. le 10 juil. 2021 à 05:30
Anne-Catherine Sutermeister, Karla Z’Brun-Dirren, Marie Claude Noth-Ecœur, Christine Genolet-Leubin, Sophie Huguet et Tanja Fux. Six femmes nommées à la tête d’un service de l’administration cantonale valaisanne entre 2017 et 2021.

Cheffe de service, une fonction bien rare en Valais. Jusqu’à il y a peu. En 2017 encore, le canton ne comptait aucune femme à la tête d’un service de l’administration cantonale. Quarante postes au total. Tous occupés par des hommes.

Une histoire (presque) sans femme

Il y avait autrefois Françoise Gianadda, responsable du Service de la population et des migrations. Celle qu’on a surnommée la dame de fer pour ses décisions assumées a officié pendant vingt-trois ans à ce poste avant de pre...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois