Coronavirus
  07.08.2020, 10:52

Valais: le masque s’invite dans les écoles à la rentrée

chargement
Michaël Morisod, directeur des école primaires de Monthey, prépare cette rentrée particulière. Comme dans tout le canton, les enseignants de son centre devront porter le masque dans les zones communes telle que la salle des maîtres.

Coronavirus Le masque va s’inviter dans les établissements scolaires dès la rentrée des classes. Des mesures différentes ont été édictées en fonction du degré d’enseignement. Tour d’horizon.

Dans dix jours, élèves et enseignants reprendront le chemin de l’école. Cette rentrée en temps de Coronavirus aura un goût particulier. En effet, les masques s’inviteront dans les établissements scolaires pour empêcher toute propagation du virus et pour que les cours puissent se donner devant des classes entières.

Ecoles primaires et CO: profs masqués dans les zones communes

Les élèves ne devront pas porter de masque de protection. «Nous reprenons le plan mis en place à la fin de l’année scolaire, à savoir insister sur les gestes barrières, les distances sociales et le lavage des mains, étant donné que les enfants sont moins porteurs du virus», indique Christophe Darbellay, chef du Département de l’économie et de la formation.

En revanche, les enseignants devront eux se protéger dès qu’ils évolueront dans une zone commune avec d’autres adultes: couloirs, salle des maîtres, salle de travail, etc. «D’expérience, nous avons vu qu’il était impossible de maintenir la distance d’1,5 mètre plus de quelques minutes dans ces conditions. C’est pourquoi le masque a été préconisé pour les adultes, afin d’éviter des foyers de contamination qui engendreraient une fermeture de tout l’établissement», ajoute Jean-Philippe Lonfat, chef du Service de l’enseignement.

A la tête de l’école primaire de Monthey, Michaël Morisod juge la mesure bienvenue. «Cela nous permet de recommencer en présentiel et surtout d’enseigner sans masque, ce qui était ma plus grande crainte. Masqué, il aurait été plus difficile pour l’enseignant d’établir le lien avec les jeunes élèves.»

Secondaire II: les élèves aussi masqués

En ce qui concerne le secondaire II général et professionnel, la règle est la même pour les enseignants: ils devront porter le masque en dehors de la salle de classe. Par contre, durant les cours et dans l’école, tous les élèves seront aussi masqués. Sur l’ensemble du canton, 10 000 élèves sont touchés par la mesure. «Les jeunes de plus de 15 ans sont considérés comme des adultes et donc davantage porteurs et vecteurs du coronavirus. Il est illusoire de croire qu’en classe, ils peuvent respecter des distances», commente le chef du Service de l’enseignement.

Des masques seront mis gratuitement à disposition des élèves du secondaire II durant la première semaine uniquement. Il sera ensuite de leur responsabilité personnelle d’en acheter. Quant au type de masque à porter, le chef de service indique qu’il est préférable d’opter pour des masques jetables. «Mais les masques en tissu seront autorisés.» 

Pour les enseignants, les masques seront fournis gratuitement. «Cela relève d’une obligation légale de l’employeur», note Jean-Philippe Lonfat.

Une solution «simple et pragmatique»

Conscient que le port du masque n’est pas confortable ni pour les élèves ni pour les professeurs, Jean-Philippe Lonfat parle toutefois d’une «solution simple et pragmatique». «L’important était d’assurer une rentrée dans de bonnes conditions sanitaires et aussi normales que possible sur le plan pédagogique.»

Directrice de l’Ecole de culture générale de Martigny, Sandra Deslarzes se dit soulagée. «Ma plus grande crainte était de ne pas pouvoir reprendre avec des classes pleines. Il faudra désormais convaincre plutôt que contraindre les élèves à porter le masque. Tout en restant souple car les mesures peuvent évoluer rapidement…»

Pas encore de directives pour la HES et la HEP

Les étudiants de la HES et de la HEP Valais reprendront les cours le 14 septembre. Pour l’heure, il est encore trop tôt pour connaître les directives exactes liées au coronavirus. «Le port du masque fait partie des scénarios envisageables, mais tout cela sera clarifié d’ici à la fin du mois», avance François Seppey, directeur de la HES-SO Valais Wallis. Même son de cloche du côté de la Haute école pédagogique. «Nous savons toutefois que l’enseignement du semestre d’automne se fera partiellement en présentiel et partiellement à distance. Concernant le masque, nous allons étudier les directives édictées par le Département de la formation et les adapter à notre contexte», déclare son directeur Fabio Di Giacomo.  

Trois questions à Nicolas Troillet, chef du service des maladies infectieuses à l’Hôpital du Valais

Quelle sera la procédure si un cas positif est décelé dans un établissement scolaire?

La procédure sera la même qu’ailleurs pour le secondaire II: le traçage cherchera les contacts significatifs individuellement pour les mettre en quarantaine si nécessaire. Pour les enfants plus jeunes, il est prévu de procéder comme c’était déjà le cas à la fin de l’année scolaire: une classe ne serait mise en quarantaine que si deux cas y étaient diagnostiqués dans un intervalle de temps relativement court.

Dans quelles mesures le port du masque influence-t-il la procédure?

Le port du masque vise justement à rendre les contacts non significatifs, c’est-à-dire que si les élèves et les enseignants portent un masque, ils sont considérés comme protégés et ne pouvant plus transmettre le virus.

Chaque combien de temps les élèves et les professeurs doivent-ils changer leur masque?

Nous recommandons de changer les masques en papier (de type chirurgical) deux fois par jour au moins. Pour les masques en tissu, nous pensons qu’il est nécessaire de les laver chaque jour en respectant les consignes du fabricant. Il est aussi primordial à notre sens d’appliquer strictement les règles d’hygiène des mains, que le port du masque ne remplace pas.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EnseignementCoronavirus: le port du masque à l’école est un scénario à l'étude pour la rentréeCoronavirus: le port du masque à l’école est un scénario à l'étude pour la rentrée

FormationCoronavirus: seuls 25 élèves sur plus de 28 000 n’ont pas été à l’école dans le Valais romandCoronavirus: seuls 25 élèves sur plus de 28 000 n’ont pas été à l’école dans le Valais romand

Secondaire IICoronavirus: une rentrée «symbolique» pour les élèves du secondaire IICoronavirus: une rentrée «symbolique» pour les élèves du secondaire II

Top