Coronavirus
  05.05.2020, 10:40

Coronavirus: le Conseil des Etats veut aussi soutenir les crèches et le tourisme

chargement
Le Conseil des Etats propose d'adopter un crédit de 65 millions de francs pour les crèches. (Illustration)

Crédits Réuni en session extraordinaire, le Conseil des Etats s’attaque à son tour aux crédits urgents de près de 60 milliards de francs destinés à limiter les effets de la crise du coronavirus. Il propose d’injecter 65 millions pour les crèches et 67 pour le tourisme.

Les crédits urgents pour combattre la crise du coronavirus ont passé la rampe du Parlement sans aucune coupe. A l’instar du National, le Conseil des Etats a étoffé la liste du Conseil fédéral. Il veut aussi des soutiens ciblés aux crèches, au tourisme et aux loyers.

L’enveloppe de 57 milliards de francs demandée par le Conseil fédéral se compose d’un crédit d’engagement de 40 milliards de francs pour les prêts transitoires aux PME. S’y ajoutent des crédits supplémentaires de notamment 6 milliards pour l’assurance-chômage, 5,3 milliards pour les allocations pour perte de gain, 2,45 milliards pour l’achat de matériel sanitaire ainsi que des aides à la culture (280 millions) ou au sport (100 millions).

Craintes de l’UDC

Ces montants historiques devraient être uniques, a rassuré Peter Hegglin (PDC/ZG) au nom de la commission. Si cela venait à se reproduire, les finances publiques ne pourraient pas le supporter. Le ministre des finances Ueli Maurer a confirmé que d’autres aides seront nécessaires, notamment pour l’assurance chômage qui pourrait avoir besoin de 15 à 38 milliards de francs.

L’UDC a émis ses craintes sur l’endettement de l’Etat. Tout ne peut pas être résolu par la Confédération, a estimé Hansjörg Knecht (UDC/AG). Il ne faut pas donner d’argent là où ce n’est pas nécessaire, selon lui. D’autant plus que ce sont les générations à venir qui devront rembourser ces dépenses.

Les sénateurs ont néanmoins avalisé tous les montants. Seule l’aide aux milieux culturels a été discutée, l’UDC craignant une inégalité de traitement avec d’autres secteurs.

Aide au transport aérien

Comme le National, le Conseil des Etats a accepté de soutenir le secteur aérien. Par 30 voix contre 5 et 3 abstentions, il a donné son feu vert aux garanties bancaires de 1,275 milliard de francs pour les compagnies Swiss et Edelweiss. Les Verts s’y sont opposés, mettant en doute les efforts climatiques de ces entreprises. Le crédit d’engagement de 600 millions pour les entreprises connexes travaillant sur les aéroports nationaux n’a pas été contesté.

Le Conseil des Etats n’a pas suivi le National sur les conditions nécessaires à l’octroi de cet argent. La Chambre du peuple a inclus des exigences environnementales non contraignantes. Les sénateurs ont préféré rejoindre les propositions du Conseil fédéral: aucun dividende ne devrait être versé et les fonds garantis par la Confédération ne seraient utilisés que pour les infrastructures suisses.

Le Conseil des Etats a en revanche a ajouté des exigences sociales. Le soutien financier serait accordé à condition que les entreprises collaborent avec les partenaires sociaux en cas de suppressions d’emplois inévitables.

Moins d’aide aux crèches

Par 25 voix contre 15, la Chambre des cantons a décidé d’attribuer 65 millions de francs aux crèches et aux structures d’accueil extrafamilial. Elles ont déjà reçu des coups de pouce des communes et des cantons, a expliqué en vain Werner Salzmann (UDC/BE) partageant l’avis du Conseil fédéral qui ne souhaite pas les aider. Le Conseil des Etats se montre en revanche moins généreux que le National qui a prévu 100 millions de francs.

A lire aussi : Coronavirus: le National veut 100 millions de francs d’aide pour les crèches

Les sénateurs ont aussi souhaité renforcer l’aide aux milieux touristiques, fortement touchés par la crise du coronavirus. Ils ont décidé d’octroyer 67 millions de francs à Suisse Tourisme, par 33 voix contre 5.

Un montant de 27 millions de francs serait destiné aux partenaires de Suisse Tourisme. S’y ajouterait un soutien supplémentaire de 40 millions de francs, versés à fonds perdu. Le montant financerait une campagne de marketing pour les années 2020-2022. Le secteur du tourisme, ce sont de nombreuses PME actuellement à l’arrêt, a ajouté Beat Rieder (PDC/VS). La majorité se trouve dans des régions périphériques qui ont besoin d’aide.

Le Conseil des Etats a également inscrit un crédit de 50 millions de francs en faveur des loyers. Ce crédit dépend d'une motion de sa commission de l'économie qui veut venir en aide aux petites entreprises et aux indépendants qui n'arrivent pas à payer leurs loyers. Le dossier retourne au Conseil national.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BudgetCoronavirus: le National veut 100 millions de francs d'aide pour les crèchesCoronavirus: le National veut 100 millions de francs d'aide pour les crèches

PandémieCoronavirus: pas de soutien fédéral supplémentaire pour les crèchesCoronavirus: pas de soutien fédéral supplémentaire pour les crèches

PandémieCoronavirus: vers une aide de 100 millions pour les crèches?Coronavirus: vers une aide de 100 millions pour les crèches?

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 5 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 5 mai

SoutienCoronavirus: l’assureur Helvetia veut s’arranger avec les restaurants touchésCoronavirus: l’assureur Helvetia veut s’arranger avec les restaurants touchés

Top