Coronavirus
 22.11.2020, 17:00

Coronavirus: dix ambulanciers portent la moustache pour soutenir Movember

chargement
Grégory Mayor, à gauche, a réuni neuf collègues de travail pour soutenir l'association.

La belle histoire du jour Des collaborateurs de la Compagnie d’ambulances de l’Hôpital du Valais ont laissé pousser une bacante pour sensibiliser à la santé masculine. Ils contribuent ainsi à sauver des vies.

Au poil! L’initiative de dix collaborateurs de la Compagnie d’ambulances de l’Hôpital du Valais inscrit une nouvelle fois le mot solidarité sur le onzième mois de l’année.

En cette période de pandémie qui a vu la charge de travail doubler, ces professionnels de l’urgence parviennent encore à se mobiliser pour leur prochain. En effet, ils s’investissent pour faire de la prévention par le biais du mouvement Movember, actif au niveau mondial.

Cette cause leur tient à cœur. Le principe ludique de la moustache fait merveille. «Il permet de décompresser et de maintenir la cohésion du groupe», explique Grégory Mayor qui est à l’origine de cette action.

«J’ai découvert Movember lorsque je travaillais chez les pompiers genevois il y a quelques années, lorsque je suis revenu en Valais, j’ai adhéré mais seul.» L’an dernier, il a présenté le projet à ses collègues et cinq d’entre eux ont déjà répondu présent. «Nous sommes soutenus par la direction.»

Un symbole pour dialoguer

Classique, en trait de crayon, chevron, guidon, en fer à cheval? Il suffit de faire son choix. Les bacantes sont l’occasion de lancer la discussion et de sensibiliser la population contre les maladies masculines. La Movember Foundation sauve et améliore la vie des hommes à travers des projets consacrés aux cancers de la prostate et des testicules, à la santé mentale et à la prévention du suicide.

Mais cette année le signe distinctif de soutien est bien sûr moins visible en raison du masque. «Nous avons donc une grande moustache noire magnétique que nous appliquons sur l’ambulance, nous avons fait des photos, nous distribuons des cartes et chacun s’investit sur les réseaux sociaux.» Chacun peut les aider à aider.

Collecter des fonds

Comme tous les participants, Alexandre Lopez cherche à récolter des fonds pour soutenir la recherche et les actions. Par rapport à l’année dernière, la somme récoltée a doublé. «Mardi matin nous avions déjà 3325 francs et on ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.»

Sur le territoire helvétique, toutes les initiatives avaient permis de réunir en 2019 330 000 francs. «Cette année, nous sommes sur la bonne voie pour en collecter beaucoup plus», souligne Barbara Kallenberg, chargée de la communication au niveau national. La somme totale sera dévoilée le 9 décembre.

 

En savoir plus: pour apporter son soutien

A lire aussi: Urgences: la formation des ambulanciers sous la loupe


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: elle fait le repassage gratuitement pour le personnel soignantCoronavirus: elle fait le repassage gratuitement pour le personnel soignant

La belle histoire du jourCoronavirus: une coiffeuse de Savièse propose à deux artistes d’exposer dans son salonCoronavirus: une coiffeuse de Savièse propose à deux artistes d’exposer dans son salon

La belle histoire du jourCoronavirus: en Valais, un magasin virtuel pour des courses bien réellesCoronavirus: en Valais, un magasin virtuel pour des courses bien réelles

La belle histoire du jourLa réponse écolo et solidaire d’une Valaisanne face au Black FridayLa réponse écolo et solidaire d’une Valaisanne face au Black Friday

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 23 novembreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 23 novembre

Top