Coronavirus

Collonges: des mini-fours à raclette solidaires

chargement

La belle histoire du jour Damien Prados a choisi de faire preuve de solidarité durant cette période si particulière en consacrant son temps libre à fabriquer des modèles démontables au profit de l’association valaisanne Les Anges d’Angeline.

 04.02.2021, 17:00
Damien Prados a créé des modèles en bois démontables, qui peuvent être rangés dans un sac à l'effigie des Anges d'Angeline.

On peut être à moitié Catalan et aimer la raclette. La preuve avec Damien Prados, qui apprécie ce plat emblématique du Valais. Mais dans son mobile home au camping de Collonges, ce jeune homme de 35 ans ne pouvait s’adonner à ce plaisir gustatif avec un four traditionnel, l’installation électrique ne suffisant pas à l’alimenter.

Cet ennui technique n’a pas stoppé le gourmand. «J’ai vu un modèle de mini-four avec des bougies sur la Toile et j’ai trouvé l’idée rigolote. Comme la pandémie ne nous permet plus de faire grand-chose hors du boulot et que j’ai pas mal de temps libre, je me suis dit: pourquoi pas, pendant cette période si spéciale, en fabriquer et les vendre pour une bonne cause?»

Facile à emporter

Celui qui œuvre comme mécanicien dans un garage de Collombey a alors cherché «une association locale, à taille humaine. Celle des Anges d’Angeline, qui se mobilise pour les enfants malades du cancer et leurs familles, m’a touché. Je les ai contactés et ils m’ont donné leur accord.»

Damien Prados a conçu son joujou à son goût, utilisant du bois au lieu du plastique. Comme il apprécie les activités en extérieur, il a opté pour un système démontable, qui permet de l’emporter après l’avoir rangé dans un petit sac arborant le logo de l’association. «Florence Borgeaud, une amie de Val-d’Illiez qui confectionne des vêtements à l’enseigne d’Au fil des enfants, a proposé de les coudre pour moi, bénévolement.»

Poêlons bienvenus

Lancée avant les Fêtes, la démarche a déjà suscité un écho qui dépasse ses espérances. «J’en suis à plus de trente commandes. J’en ai livré une vingtaine mais comme je peine à suivre, mon frère me donne un coup de main.»

Il vend ses créations au prix de 25 francs minimum, montant intégralement reversé à l’association puisqu’il offre le matériel. «La seule chose que je n’achète pas, ce sont les poêlons parce qu’ils sont trop chers.» Damien lance donc un appel à la générosité et invite ceux qui voudraient lui en donner à le contacter.

Il poursuivra son action aussi longtemps qu’elle suscitera un intérêt. «Ce n’est peut-être pas grand-chose mais quand on voit ce que l’association arrive à faire avec un peu d’argent, je me dis que ça vaut la peine.»

Présidente des Anges d’Angeline, Carmen Vouilloz apprécie ce geste à sa juste valeur: «On dit souvent que les petits ruisseaux font les grandes rivières. C’est d’autant plus vrai dans cette période difficile. Damien donne de son temps et de son énergie, sans rien garder pour lui. Nous sommes super touchés de son action, qui donne en plus de la visibilité à notre association.»

 

Infos pratiques

Contact: Damien Prados, 079 349 84 45 ou par mail damienprados@gmail.com. Plus d’infos sur l’association Les Anges d’Angeline.

 

A lire aussi: Coronavirus: les Anges d’Angeline solidaires pour Noël
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SAXONLes Anges d'Angeline veillentLes Anges d'Angeline veillent

Top