Coronavirus
 26.04.2020, 18:00
Lecture: 6min

Bistrots et restos fermés à cause du coronavirus: «ce qui me chagrine le plus c’est le manque de contacts»

Premium
chargement
Donato Profico pose seul. Après six semaines de fermeture, l'autre visage de la pizzeria Saint-Laurent à Riddes - son épouse Rita - n'a pas souhaité figurer sur la photo.

Pandémie Leurs horaires et leurs habitudes étaient les mêmes depuis des décennies. La vie des tenanciers d’établissements publics a changé du jour au lendemain. Trois d’entre eux se livrent, avec six semaines de recul.

Bistrot. Boulot. Dodo. Ces trente-cinq dernières années, les journées de Rita Profico suivaient le même déroulé. Du mardi au dimanche. Du matin à la nuit. Pas loin de 350 jours par an, en comptant les nettoyages du lundi. C’est donc peu dire que le Coronavirus a chamboulé la vie de la patronne de la pizzeria Saint-Laurent à...

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: les restaurateurs valaisans s’endettent sur l’avenirCoronavirus: les restaurateurs valaisans s’endettent sur l’avenir

Top