Combats de reines
 17.08.2020, 18:02

Valais: l’idée d’un combat de reines cet automne rejetée

chargement
Une demande a été déposée pour organiser un combat de reines dans l’amphithéâtre de Martigny cet automne avec un concept de sécurité inédit.

Race d’Hérens Des éleveurs bagnards ont proposé un concept pour mettre sur pied un combat à Martigny en octobre. La Fédération d’élevage a dit non. Un marché-concours est par contre toujours prévu. Explications.

Et si l’on organisait un combat de reines dans l’amphithéâtre romain de Martigny cet automne? L’idée a été lancée par l’éleveur bagnard Benjamin Deslarzes, qui a présidé l’organisation de plusieurs combats entremontants ces dernières années.

Une demande a été officiellement déposée par le syndicat d’élevage de Versegères-Champsec. «On a travaillé pendant trois semaines pour élaborer le concept avec un combat sur deux jours, les 9 et 10 octobre. Pour éviter les risques liés au Coronavirus, l’arène devait être divisée en quatre parties pouvant contenir 250 personnes chacune; il y aurait eu quatre cantines et quatre WC.» Des vaches provenant de tout le canton auraient été admises avec un quota par région.

Benjamin Deslarzes assure que des sponsors ont même été trouvés. «Avec 1000 personnes, nous ne gagnons rien, mais c’était tout à fait faisable.»

La Fédération d’élevage dit non

Le comité de la Fédération suisse d’élevage de la race d’Hérens a dit non. La fin de l’interdiction des événements de plus de mille personnes décrétée par le Conseil fédéral ne change rien à cette décision.

Le président Dominik Pfammatter estime qu’il y a trop d’incertitude liée à la gestion du coronavirus. «Le Conseil fédéral a prolongé d’un mois l’interdiction des événements de plus de 1000 personnes. Pour la suite, le Conseil d’Etat valaisan doit élaborer des directives cantonales. Lorsqu’elles seront dévoilées, il n’y aura que trop peu de temps pour se retourner.»

Dominik Pfammatter trouve intéressant le concept imaginé par les Bagnards, mais il craint la prise de risques. «En théorie, c’est bien, mais est-ce aussi le cas dans la pratique? En cas de problèmes, ce serait retombé sur le dos de la Fédération d’élevage.»

Un événement au programme

La Fédération d’élevage a un seul événement à son calendrier cette année: le traditionnel marché-concours des taureaux prévus le 24 octobre prochain à Châteauneuf-Conthey. «Nous allons essayer de le maintenir, mais le concept reste à mettre en place. C’est plus facile que pour un combat, parce qu’il y a moins de monde», note le président.

Pour le calendrier des combats 2021, il devrait être le même que celui prévu pour cette année à une nuance près: la finale nationale ne se déroulera que sur un week-end au lieu des deux annoncés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ElevageCoronavirus: les combats de reines sont annulésCoronavirus: les combats de reines sont annulés

LudiqueJeux de société: des combats de reines sur un plateau, la brillante idée de deux ValaisansJeux de société: des combats de reines sur un plateau, la brillante idée de deux Valaisans

Jeux: combats de reines sur un plateau

«Pour une poignée de marguerites», jeu de société imaginé par les Valaisans Frank Crittin et Grégoire Largey, sortira...

  24.05.2020 12:00
Premium

Top