Un “dévoreur de testicules” pêché dans la Seine

Un pêcheur parisien a trouvé un spécimen parent du piranha au bout de sa ligne vendredi. La rumeur veut que ce poisson exotique s'attaque aux testicules humains.

03 sept. 2013, 16:30
pacu_

La préfecture de police de Paris a annoncé mardi la pêche d'un Pacu vendredi dernier dans la Seine.

Le Pacu est un cousin du piranha qui vient d'Amérique du Sud. La rumeur veut que ce poisson, bien que végétarien, s'en prenne aux testicules humains, d'où son surnom de “dévoreur de testicules” (ball-cutter en anglais). 

Le spécimen peut atteindre près de 1 mètre et peser jusqu'à 25 kilos. Il a aussi une impressionnante dentition similaire à celle de l'homme. De quoi faire de sérieux dégâts! En Océanie, deux pêcheurs ont succombé aux hémorragies provoquées par des morsures de Pacu en 2011.

La police parisienne penche pour un abandon du poisson par un propriétaire peu scrupuleux. "Il s'agit souvent de nouveaux animaux de compagnie qui ont grandi et que les propriétaires inconscients et débordés abandonnent en Seine quand ils ne savent plus les maîtriser", a-t-elle précisé.