Coronavirus: en Suisse, les jeunes peuvent se faire vacciner à partir de 12 ans

L’OFSP et la Commission fédérale pour les vaccinations recommandent désormais la vaccination aux jeunes de 12 à 15 ans qui souhaitent se faire vacciner pour se protéger d’une infection.
22 juin 2021, 14:44
Les jeunes peuvent désormais se faire vacciner à partir de 12 ans (illustration).

Début juin, Swissmedic a autorisé en Suisse le vaccin contre le COVID-19 de Pfizer/BioNTech pour les 12 à 15 ans. Les données relatives à l’autorisation ont permis à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et à la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) de compléter la stratégie de vaccination et les recommandations de vaccination avec vaccins à ARNm. Les deux organismes recommandent désormais la vaccination aux jeunes de 12 à 15 ans qui souhaitent se faire vacciner pour se protéger d’une infection.

L’expérience de la pandémie de COVID-19 a montré que les enfants et les jeunes ne présentent que peu de risques de développer une forme grave de la maladie. À leur âge, la plupart des infections n’entraînent que des symptômes bénins, voire aucun. Cependant, les jeunes doivent également avoir la possibilité de se protéger au moyen d’un vaccin, communique ce mardi l’OFSP.

Analyser les risques-bénéfices

La recommandation de la Confédération s’adresse donc particulièrement aux jeunes atteints d’une maladie chronique ou qui cohabitent avec une personne immunodéprimée. Une analyse risques-bénéfices individuelle effectuée en présence des parents ou d’une autre personne de confiance doit précéder tout rendez-vous vaccinal.

Seul le vaccin de Pfizer/BioNTech est actuellement autorisé en Suisse pour les jeunes à partir de 12 ans. Lors des essais cliniques, ce produit a atteint une efficacité de presque 100% pour cette tranche d’âge. Les jeunes qui y ont participé ont reçu le même dosage que les adultes.

Effets secondaires plus forts

La réaction immunitaire était similaire à celle des 16-25 ans. Les effets secondaires correspondaient également au profil déjà connu: douleurs au point d’injection, fatigue, maux de tête, frissons, douleurs musculaires ou articulaires ou fièvre. Les effets secondaires duraient normalement entre un et trois jours et pouvaient être plus prononcés après la seconde dose. De manière générale, ils sont plus forts que chez les personnes plus âgées, sans toutefois présenter de danger, selon Christoph Berger, président de la CFV.

La vaccination contre le Covid-19 sera également gratuite pour les jeunes à partir de 12 ans. Les cantons décident où elle leur sera proposée. Les jeunes de 12 à 15 ans forment désormais le sixième groupe-cible des recommandations de vaccination pour vaccins à ARNm.

par Nicole Cajeux