Coronavirus: à Fully, le musée du savoir-faire alpin met en ligne son inventaire

Plus de 3000 objets témoins de la vie d’autrefois peuvent être consultés dans la banque de données du musée. Une visite que l’on peut faire en restant à la maison.
01 mai 2020, 15:00
Des cahiers d'école d'une autre époque, parmi les 3000 objets à voir sur le site du musée du savoir-faire alpin.

En cette période de semi-confinement, plusieurs musées ou galeries ont trouvé le moyen d’ouvrir quand même leurs portes. Ils le font de manière virtuelle grâce à la magie du web. Le musée du savoir-faire alpin a entrepris la démarche: comme les visiteurs ne peuvent plus s’y rendre, c’est l’établissement qui s’invite à la maison par le biais de quelques clics. Une occasion de découvrir l’inventaire impressionnant de ce musée.

«Avec plus de 3000 objets inventoriés et provenant d’une région allant d’Anniviers au Trient, avec des centaines d’écrits et des dizaines d’enregistrements, le musée du savoir-faire alpin de Fully sauvegarde et expose dans son local les différentes collections liées à tous les thèmes de la vie d’autrefois», explique Camille Ançay, président du conseil de la Fondation Martial Ançay. 

Concrètement, les visiteurs virtuels peuvent cliquer sur l’onglet «Les objets» du site internet du musée, et les pièces visibles s’affichent, avec les explications correspondantes.

Situé dans le sous-sol de l’ancienne usine des forces motrices de Fully – la belle Usine – le musée du savoir-faire alpin regroupe des objets collectionnés durant trente-cinq ans par Martial Ançay, habitant de Fully (1919-2012). Ces derniers fournissent des indications précieuses sur la vie d’autrefois, en matière d’habitat, d’habillement, de vie religieuse, de vitiviniculture et dans bien d’autres domaines encore.

Le musée offre en outre chaque année aux écoliers des écoles de Fully un atelier leur permettant de découvrir leur histoire.

En savoir plus: La visite du musée, c'est ici

A lire aussi: La Fondation Martial Ançay à Fully veut créer un conservatoire des savoir-faire alpins

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
par Joël Jenzer