Granges: il découvre des saucisses pleines de clous et de vis sur sa pelouse

chargement

Prudence Mardi matin, Sandy Bonvin a découvert des saucisses remplies de clous et de vis sur sa pelouse. Pour ce citoyen de Granges, une personne a délibérément voulu nuire à ses deux chiens. Il va porter plainte.

  20.07.2021, 14:27
Domicilié à Granges, Sandy Bonvin a découvert des saucisses remplies de clous et de vis sur sa pelouse mardi matin.

Sandy Bonvin n'en revient toujours pas. Mardi matin, alors qu'il s’apprêtait à sortir ses chiens avant de se rendre sur son lieu de travail, il a eu la surprise de découvrir que des saucisses jonchaient le sol de sa pelouse. «En les examinant de plus près, je me suis rendu compte qu'elles étaient remplies de clous et de vis.» 

Pour lui, cela ne fait aucun doute: ces saucisses piégées ont été laissées là par une personne souhaitant nuire à ses deux chiens. «Ils seraient sans doute morts s’ils les avaient mangées.» 

«C’est la goutte de trop»

Afin de prévenir un maximum de propriétaires d’animaux domestiques du quartier, Sandy Bonvin a partagé sa mésaventure sur sa page Facebook. Son post accumule déjà plus de 1500 partages. Il envisage par ailleurs d’aller déposer une plainte auprès de la police cantonale. 

«C’est la deuxième fois en deux mois que des animaux du village sont visés. Pour moi, cette mésaventure est la goutte de trop. Et imaginez ce qu’il pourrait arriver si ces saucisses tombaient entre les mains d’enfants…» 

 

 

Jusqu’à trois ans de prison

Pour le vétérinaire cantonal Eric Kirchmeier, en plus de l’information et de la prudence de la part des détenteurs d’animaux, le dépôt d’une plainte à la police est la bonne mesure à prendre dans une telle situation. A l’entendre, le cas «machiavélique» survenu mardi à Granges s’apparente à de la maltraitance avérée envers des animaux. 

«Selon la loi fédérale sur la protection des animaux, une telle infraction intentionnelle peut être punie par une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire dans le cas où l’auteur est identifié, ce qui est malheureusement difficile dans ce genre de cas.» 

Il ajoute que les attaques comme celle de Granges ne sont pas les plus courantes dans le canton. Les cas de maltraitance supposée sont en revanche plus fréquents. «Il arrive que des propriétaires qui découvrent leur animal blessé nous contactent en pensant que c’est l’œuvre de personnes mal intentionnées. Mais bien souvent, des causes accidentelles sont plus probables.»  


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IntempériesSaxon: un refuge pour animaux inondéSaxon: un refuge pour animaux inondé

AnimauxLe lapin de Pâques, l’ennemi de votre chien. Par Agnieszka GermanierLe lapin de Pâques, l’ennemi de votre chien. Par Agnieszka Germanier

Départ forcéManège de Granges, ville et pensionnaires impuissantsManège de Granges, ville et pensionnaires impuissants

Top