21.08.2020, 19:08

Cycliste décédé à Bagnes: un cadre de Garaventa et un employé communal condamnés

Premium
chargement
C'est le Tribunal d'Entremont qui juge l'affaire mais, Covid-19 oblige, le procès a eu lieu dans une grande salle du Palais de justice à Sion.

Justice Dans l’affaire du cycliste décédé en 2013, le directeur romand de Garaventa et le chef de la sécurité de la commune de Bagnes sont reconnus coupables d’homicide par négligence. Ils écopent respectivement de 10 et de 30 jours-amendes avec sursis.

A quelques heures de la prescription, le Tribunal d’Entremont a rendu vendredi son verdict dans le cadre de l’affaire du cycliste qui avait percuté une barrière de chantier non signalée à Bagnes en 2013. Deux prévenus sur cinq sont reconnus coupables d’homicide par négligence. Les trois autres – à savoir le chef de chantier de Garaventa et deux employés du maître d’ouvrage Téléverbier – sont acquittés.

«C’est un soulagement», commente la famille de la victime, au sortir de la lecture du prononcé. «On revient...

À lire aussi...

ACCIDENTCycliste décédé à Bagnes: un nouveau report du procès évitéCycliste décédé à Bagnes: un nouveau report du procès évité

JUSTICECycliste décédé à Bagnes: les cinq accusés seront finalement jugés dans quelques joursCycliste décédé à Bagnes: les cinq accusés seront finalement jugés dans quelques jours

PrescriptionBagnes: accusés de la mort d’un cycliste, ils ne seront pas jugésBagnes: accusés de la mort d’un cycliste, ils ne seront pas jugés

Top