02.03.2020, 18:00

Monthey: un ancien cimetière devient lieu culturel

chargement
Les 40 clichés accentuent le sentiment d'introspection, propice à la particularité du lieu.

Photographies Pour la première fois, le parc de la Torma, ancien cimetière montheysan, accueille une exposition permanente. Visite guidée.

Les visages sont mutiques, graves, parfois tragiques. A leur côté, des photographies de nature morte en décomposition. Dispersés dans le parc de la Torma, les quarante clichés géants de l’artiste zurichoise Brigitte Lustenberger font parfaitement écho à l’histoire singulière du lieu. 

Espace pour promouvoir l’art contemporain

«Ici reposaient quelque 1800 tombes», rappelle Gilles Cottet, conseiller municipal. En 2013, après avoir passé dix années à rechercher les descendants des personnes défuntes et les convaincre d’une nouvelle démarche pour ce lieu de mémoire, la commune a désaffecté le site pour le vouer à d’autres vocations. «Nous devions déplacer et moderniser nos installations horticoles. C’est ainsi que sont nées les serres communales.»

A lire aussi : Faire cohabiter cultures et culture (juin 2013)

Au-delà de ces bâtiments de verre, le reste du parc, d’une surface de 11 000 m2, est aussi propice à la détente et à la tranquillité. Il va désormais connaître une nouvelle destinée. Culturelle cette fois. «Le site, par son histoire, appelle souvent à l’introspection. Notre objectif est de renforcer cet aspect, de travailler avec le paysage et l’esprit si particulier du lieu, et d’y ajouter une découverte artistique», explique Lorenzo Malaguerra, chef du Service culturel de la ville.

Des images qui résonnent avec l’ancien cimetière

L’exposition de Brigitte Lustenberger, intitulée «What is love?», résonne donc pleinement en ce lieu symbolique. «Sur des photographies, les objets se dessèchent, se métamorphosent. Et sur d’autres, les personnages apparaissent dans la pleine intensité de leur être. La frontière entre vie et mort s’oppose subtilement», décrit la curatrice de l’exposition Julia Hountou.

Avec cette nouvelle offre artistique présente jusqu’en 2022, les autorités espèrent ainsi faire découvrir ce parc encore méconnu des habitants. «Nous aimerions l’inscrire comme véritable lieu de promenade. Un projet de cheminement entre le centre-ville, situé derrière le château, et le parc est également à l’étude», précise encore Gilles Cottet.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Carnet noirChampéry: hommage à Hubert GrenonChampéry: hommage à Hubert Grenon

La belle histoire du jourCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précaritéCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précarité

FinancesDamien Revaz: «Sans changement, Saint-Maurice ne pourra pas conserver la HEP»Damien Revaz: «Sans changement, Saint-Maurice ne pourra pas conserver la HEP»

JusticeRixe à Monthey: deux participants repasseront en justiceRixe à Monthey: deux participants repasseront en justice

Moins viteMonthey-Troistorrents: la vitesse abaissée à 60 km/hMonthey-Troistorrents: la vitesse abaissée à 60 km/h

Top