07.09.2018, 16:00

Une application pour repérer les mises à l’enquête en Valais

Premium
chargement
Trouver facilement une mise à l'enquête grâce à la géolocalisation.

Construction Déjà active dans huit cantons, l’application PilierPublic s’étend au Valais. Moins fastidieuse que la lecture du «Bulletin officiel» grâce à ses alarmes géolocalisées, elle renseigne l’utilisateur sur les mises à l’enquête.

Trente jours. C’est le délai pour faire opposition lors d’une mise à l’enquête. Encore faut-il en être informé, lire le «Bulletin officiel» chaque semaine, connaître le nom des rues de son quartier et identifier les parcelles. C’est un travail fastidieux mais nécessaire pour les propriétaires qui souhaitent éviter de voir pousser des immeubles devant leur jardin.

Plus précis...

À lire aussi...

CoronavirusEn période de confinement, comment aider nos aînés sans risque?En période de confinement, comment aider nos aînés sans risque?

Chronique santéUn médecin peut-il renseigner les proches d’un patient?Un médecin peut-il renseigner les proches d’un patient?

Insolite50 ans du droit de vote des femmes: toutes ces choses qu’on faisait déjà alors que les Valaisannes ne votaient pas50 ans du droit de vote des femmes: toutes ces choses qu’on faisait déjà alors que les Valaisannes ne votaient pas

PandémieCoronavirus: l’entreprise montheysanne Augurix lance le premier test rapide de dépistage de SuisseCoronavirus: l’entreprise montheysanne Augurix lance le premier test rapide de dépistage de Suisse

Carnet noirL’ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement Marc Chardonnens est décédéL’ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement Marc Chardonnens est décédé

Top