29.08.2018, 16:13

Oskar Freysinger évoque sa non-réélection dans un brûlot

Premium
chargement
Oskar Freysinger promettait un récit qui ne plairait pas à tout le monde pour son dix-septième ouvrage.

Politique Dans «Le côté obscur de la lumière», Oskar Freysinger revient pour la première fois sur son éjection du Conseil d’Etat valaisan. En 335 pages, l’ancien ministre UDC s’en prend aux médias et à ceux qu’il qualifie d’«ennemis politiques».

«La gifle est brutale et l’humiliation totale.» Dans «Le côté obscur de la lumière» qui paraît ce mercredi, Oskar Freysinger met, pour la première fois, des mots sur son éjection du Conseil d’Etat valaisan en mars 2017.

Pour expliquer sa défaite retentissante, l’ancien ministre UDC accuse ses ennemis – «le mot adversaires n’est pas assez fort» – politiques,...

À lire aussi...

Votre HabitatManuella Maury: «Je suis baroque comme ma maison»Manuella Maury: «Je suis baroque comme ma maison»

PolitiqueCoronavirus: peu de critiques politiques sur la gestion de crise du Conseil d’Etat valaisanCoronavirus: peu de critiques politiques sur la gestion de crise du Conseil d’Etat valaisan

FilmsLes films du mois à ne pas rater... chez soiLes films du mois à ne pas rater... chez soi

PandémieCoronavirus: le Valais passe à 175 hospitalisationsCoronavirus: le Valais passe à 175 hospitalisations

DépistageCoronavirus: «On fait le maximum, mais certains petits bugs sont inévitables»Coronavirus: «On fait le maximum, mais certains petits bugs sont inévitables»

Top