24.03.2018, 17:00

Jean-François Lovey parle de sa soeur trisomique: "Je souffrais des regards qu'on posait sur elle"

Premium
chargement
Jean-François Lovey a perdu sa sœur en août dernier. Il raconte sa chance d’avoir pu côtoyer «un être doté uniquement de bonté».

TEMOIGNAGE Pour la première fois, le Valaisan de 63 ans, qui oeuvre au département de la formation, raconte sa vie avec sa sœur cadette, née avec un chromosome en plus, et décédée en août dernier. Il illustre ce que peut ressentir un frère.

Un visage de lune. Une face ronde illuminée d’yeux rieurs. C’est ainsi que Jean-François Lovey perçoit sa petite sœur le jour où il la découvre. Le Valaisan, ancien chef du Service de l’enseignement et actuellement chargé des affaires intercantonales dans le domaine de la formation, raconte pudiquement, et pour la première fois, son ressenti de frère d’une fille trisomique....

À lire aussi...

HANDICAPInsieme concrétise le rêveInsieme concrétise le rêve

rechercheSanté: les trisomiques 21 et leur fameux chromosome en trop ont un super génome qui leur permet de survivreSanté: les trisomiques 21 et leur fameux chromosome en trop ont un super génome qui leur permet de survivre

Trisomie 21Le message de cette mère neuchâteloise à son fils trisomique émeut la ToileLe message de cette mère neuchâteloise à son fils trisomique émeut la Toile

Top