03.08.2017, 15:31

Thurgovie: un éleveur, déjà condamné pour maltraitance, laisse mourir ses chevaux de faim

chargement
Sur cette image, on voit un cheval visiblement mort et d'autres très amaigris. Les autres photos sont difficilement supportables.

scandale Une association de défense des animaux a dénoncé ce jeudi un éleveur thurgovien qui a visiblement laissé mourir de faim au moins 13 de ses chevaux. Or, il a déjà été condamné à plusieurs reprises pour maltraitance animale.

Déjà 13 chevaux sont morts de faim chez un éleveur à Hefenhofen (TG) et d'autres sont très amaigris par manque de nourriture, selon une ancienne employée. L'éleveur a déjà été condamné à plusieurs reprises pour cruauté envers les animaux.

Les photos faites par l'ancienne employée sont à peine supportables. On y voit notamment le cadavre d'un cheval mort de faim avec autour de lui d'autres chevaux très amaigris qui semblent à peine tenir sur leurs jambes. Ils ne reçoivent que rarement à manger. Lorsque c'est le cas, il s'agit de légumes et de pain moisis.

 

Attention, certaines images peuvent heurter la sensiblité de certains lecteurs:

 

 

Comme le révèle le Blick dans son édition de jeudi, les photos ont été prises à la fin du mois de juillet. L'ancienne employée a déposé une plainte pénale contre l'éleveur.

 

 

Mettre fin aux souffrances

Après avoir vu ces photos, Erwin Kessler, de l'Association contre les fabriques d'animaux (VgT), a écrit au gouvernement thurgovien pour exiger que la police intervienne afin de saisir les chevaux et, si nécessaire, les abattre pour mettre fin à leurs souffrances. Il reproche à l'exécutif de ne rien faire depuis des années contre cet éleveur condamné à plusieurs reprises pour mauvais traitement envers les animaux.

Le conseiller d'Etat Walter Schönholzer a confirmé à l'ats le dépôt d'une plainte pénale contre l'éleveur. "Les images sont choquantes", a déclaré le chef du Département de l'intérieur et de l'économie. Le vétérinaire cantonal suit depuis des années le dossier de cette exploitation et il n'est en aucun cas inactif, selon le conseiller d'Etat.

La position des autorités est délicate. L'éleveur s'oppose à toute intervention et saisit systématiquement toutes les possibilités de recours. Le Tribunal fédéral a ainsi cassé une décision interdisant à cet homme de détenir des animaux. Une interdiction partielle est toutefois en vigueur: l'éleveur n'a le droit d'avoir que 60 chevaux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Maltraitance animaleMaltraitance animale: un tiers des abattoirs français présentent des défaillancesMaltraitance animale: un tiers des abattoirs français présentent des défaillances

Protection des animauxMaltraitance des animaux: Paris veut imposer un représentant de la protection animale dans chaque abattoirMaltraitance des animaux: Paris veut imposer un représentant de la protection animale dans chaque abattoir

Protection des animauxUne nouvelle vidéo dénonce la maltraitance dans les porcheries romandesUne nouvelle vidéo dénonce la maltraitance dans les porcheries romandes

Top