Suisse: la population veut le maintien d’un hôpital par région

chargement

Sondage Selon un sondage effectué par gfs.bern, une majorité de la population désirerait que chaque région ait son hôpital. En outre, les citoyens seraient satisfaits de la gestion de la crise par le milieu hospitalier. Ils déplorent cependant le manque de matériel de protection, la pénurie de personnel et l’insuffisance de lits.

 05.10.2021, 20:26
Au chapitre des points forts, les personnes sondées citent le fonctionnement des infrastructures, le professionnalisme, la disponibilité du personnel, ainsi que la qualité (illustration).

Une majorité de la population souhaite que chaque région dispose d’un hôpital. C’est le résultat toujours plus net d’un sondage de la faîtière des hôpitaux suisses H+ publié mardi.

En cas d’urgence, les personnes interrogées sont attachées à une offre de proximité. L’hôpital régional est aussi plébiscité pour les traitements ambulatoires récurrents durant la semaine et pour les accouchements. Mais l’offre en prestations ne doit pas impérativement être complète.

Des temps de parcours plus longs sont en revanche admis pour les séjours de plusieurs semaines à l’hôpital, en réadaptation ou en psychiatrie. C’est aussi le cas pour des interventions chirurgicales uniques, en particulier lorsqu’elles sont spécialisées, indique le Baromètre de H+ 2021.

Bonne note pour le Covid-19

Les hôpitaux et cliniques sont bien notés pour la gestion de la crise du Covid-19. Selon 63% des personnes interrogées, ils ont plutôt bien géré la crise; 21% donnent la note de très bien. Pour plus de deux tiers, ces événements ont influencé positivement leur perception de la branche.



Suivent les pharmacies, les médecins de famille, le Conseil fédéral, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et les gouvernements cantonaux. L’action du Parlement, des associations économiques, des assureurs et de l’armée est jugée moindre. Celle des médias arrive en dernière place.

Professionnel

Au chapitre des points forts, les personnes sondées citent le fonctionnement des infrastructures, le professionnalisme, la disponibilité du personnel, ainsi que la qualité. Côté points faibles, ils mentionnent le manque de matériel de protection, la pénurie de personnel et l’insuffisance de lits.




ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Visite aux patientsLe canton «recommande fortement» le certificat Covid pour les visiteurs des hôpitaux et des EMS sans l’imposerLe canton «recommande fortement» le certificat Covid pour les visiteurs des hôpitaux et des EMS sans l’imposer

Grand ConseilValais: les aides financières aux hôpitaux à adapter à la crise du coronavirusValais: les aides financières aux hôpitaux à adapter à la crise du coronavirus

TémoignageEpuisés par la pandémie, plus d’une infirmière et infirmier sur 10 a quitté le métier en SuisseEpuisés par la pandémie, plus d’une infirmière et infirmier sur 10 a quitté le métier en Suisse

FormationHES-SO Valais-Wallis: record d’étudiants pour le bachelor en soins infirmiers à la rentréeHES-SO Valais-Wallis: record d’étudiants pour le bachelor en soins infirmiers à la rentrée

Top