26.03.2018, 18:30

La Suva fête ses 100 ans: retour en 6 points sur l'histoire du principal assureur-accidents de Suisse

chargement
Un siècle d'activités au compteur de la Suva!

anniversaire Festivités en vue pour la Suva qui a débuté ses activités en 1918. Coup de projecteur en six points sur cette entreprise qui assure près de 2 millions d’actifs.

C'est le 1er avril 1918 que la Suva commence à exercer ses activités. Un siècle plus tard, l'entreprise à but non lucratif a bien développé ses compétences. En attendant de connaître le détail des festivités programmées, coup d'oeil dans le rétro.

 

Création en 1912

En 1912, le peuple suisse adopte la LAMA, première loi sur l’assurance maladie et accidents. La Confédération charge la Suva de l’exécution de l'assurance-accidents obligatoire et de la surveillance de la sécurité au travail dans les entreprises. Pendant près de 80 ans, l'entreprise est connue sous le nom de CNA (Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents).
Le siège central est construit en 1914-15 à la Fluhmattstrasse à Lucerne (photo archives Suva ci-dessous).

 

 

 

Entrée en activité en 1918

La Première guerre mondiale et une épidémie de grippe qui frappe toute l’Europe rendent les débuts de la Suva difficiles. Dès la première année, 105’864 accidents sont déclarés à la Suva, et 849 rentes d'invalidité sont allouées.

 

 

Quatre marques

Les prestations de la Suva se déclinent en quatre marques: SuvaPro (sécurité au travail), SuvaLiv (sécurité dans les loisirs), SuvaRisk (primes et placements) et SuvaCare (gestion des cas et réadaptation). Pour la réadaptation, la Suva dispose de ses propres cliniques à Bellikon (1974) et à Sion (1999).

 

A droite, la Clinique romande de réadaptation de la SUVA, à gauche l'hôpital du Valais, à Sion. Keystone archives

 

 

Gestion de l’assurance-accidents des chômeurs (AAC)

Depuis 1996, la Suva gère, sur mandat de la Confédération, l'assurance-accidents des chômeurs (AAC), à laquelle est venue s'ajouter en 2005 l'assurance militaire, qui demeure néanmoins une assurance sociale indépendante.

 

 

D’autres assurances en piste

En 1984, la LAMA est remplacée par la nouvelle loi sur l'assurance-accidents (LAA), et l'assurance-accidents obligatoire est étendue à l'ensemble des travailleurs. En plus de la Suva, d'autres assurances peuvent désormais participer à l'exécution de la loi. La LAA est actuellement en cours de révision.

 

 

Quelques chiffres

En 1985, le nombre d'accidents survenus durant les loisirs (260 697) dépasse pour la première fois celui des accidents professionnels (254 565).

En 1988, le total du bilan de la Suva dépasse la barre des dix milliards de francs.

La Suva emploie actuellement quelque 4200 personnes au siège de Lucerne, dans ses 18 agences réparties dans toute la Suisse ainsi que dans ses deux cliniques de réadaptation de Sion et de Bellikon.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MONTREUX-SIONIl va créer une sculpture à la Tinguely pour la clinique SUVAIl va créer une sculpture à la Tinguely pour la clinique SUVA

AssuranceAssurance accident: les primes de la Suva devraient rester stables ces prochaines annéesAssurance accident: les primes de la Suva devraient rester stables ces prochaines années

AccidentsAccidents: les Suisses se blessent de moins en moins au travail, selon la SUVAAccidents: les Suisses se blessent de moins en moins au travail, selon la SUVA

Top