10.07.2019, 11:40

Environnement: les activistes qui ont manifesté devant les sièges des grandes banques libérés

chargement
 Au total, 80 personnes avaient été arrêtées.

Arrestations Les activistes qui avaient bloqué les entrées des sièges des grandes banques Credit Suisse et UBS à Zurich et Bâle ont été libérés. Ce sont 80 défenseurs de la cause environnementale qui avaient été arrêtés lundi.

La police a remis en liberté mardi soir et mercredi la plupart des activistes écologistes qui avaient bloqué lundi les entrées des sièges de Credit Suisse à Zurich et d'UBS à Bâle. Au total, 83 personnes avaient été arrêtées.

A Zurich, la police avait interpellé 64 personnes de 15 à 65 ans. Trois adolescents ont été confiés à la justice des mineurs.

 

 

Quatre activistes ont été libérés mardi soir. La procédure pénale qui les concerne se poursuit, indique le Ministère public zurichois.

Mercredi matin, 54 adultes ont été condamnés par ordonnance pénale, certains pour contrainte, d'autres pour effraction. Ils ont aussitôt été remis en liberté, précise le Ministère public. En outre, l'une des personnes libérées a vu son cas transféré à la justice de son canton.

Deux activistes en préventive

La procédure pénale suisse prévoit la possibilité de détenir des suspects durant 48 heures. Au-delà, ils doivent être libérés, à moins d'une demande de détention préventive.

Tel est, en l'occurrence, le cas de deux personnes qui restent donc en détention. Le Ministère public a demandé leur placement en préventive en raison d'un risque de collusion et de fuite.

Les 61 activistes interpellés lundi à Zurich sont 29 hommes et 32 femmes. 44 personnes sont de nationalité suisse. Onze sont allemandes, deux sont autrichiennes et deux autres sont françaises. Pour deux activistes, la nationalité reste inconnue.

Peu de Suisses à Bâle

A Bâle, les 19 personnes interpellées ont été soumises à un contrôle d'identité, indique le Ministère public de Bâle-Ville. L'autorité d'enquête a ouvert une procédure pénale pour contrainte, émeute, dommages à la propriété, effraction et empêchement d'accomplir un acte officiel. L'enquête est fastidieuse et se poursuit, précise le Ministère public.

 

 

La police de Bâle-Ville a toutefois procédé mardi soir aux premières libérations de suspects. Les autres activistes arrêtés devaient être remis en liberté avant la fin de la journée de mercredi, après de nouveaux interrogatoires.

Sur les 19 personnes - 12 hommes et 7 femmes - arrêtées devant le siège bâlois d'UBS, seuls deux sont domiciliées dans la région bâloise, ajoute le Ministère public. Cinq suspects sont suisses, neuf sont allemands, deux sont finlandais. La police a aussi enregistré une personne de nationalité américaine, une de nationalité autrichienne et une de nationalité grecque. Les suspects sont âgés de 19 à 37 ans.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Sit-inEnvironnement: des défenseurs du climat ont manifesté devant les sièges de Credit Suisse à Zurich et de l'UBS à BâleEnvironnement: des défenseurs du climat ont manifesté devant les sièges de Credit Suisse à Zurich et de l'UBS à Bâle

LitteringEnvironnement: des bénévoles à l'assaut des pistes de ski pour ramasser les déchetsEnvironnement: des bénévoles à l'assaut des pistes de ski pour ramasser les déchets

environnementBerne: trois militants pro-climat d'Extinction Rebellion s'enchaînent aux portes du Palais fédéralBerne: trois militants pro-climat d'Extinction Rebellion s'enchaînent aux portes du Palais fédéral

ActionClimat: des activistes empêchés de verser du faux sang devant le Palais fédéralClimat: des activistes empêchés de verser du faux sang devant le Palais fédéral

EnvironnementGrève mondiale pour le climat: les jeunes Suisses se sont moins mobilisés ce vendrediGrève mondiale pour le climat: les jeunes Suisses se sont moins mobilisés ce vendredi

Top