19.12.2019, 12:00

Hockey: Valais-Wallis Future, l’exemple d’un pont linguistique réussi

Premium
chargement
Danny Beauregard entraîne les juniors U17 top depuis le début de la saison. Ils sont en tête mais le chemin vers la promotion est encore long.

collaboration Les juniors U17 comportent autant de Romands que de Haut-Valaisans. Certains passent beaucoup de temps dans le train. Mais le groupe, soudé, joue de nouveau les premiers rôles.

Ils ont entre 14 et 16 ans, proviennent de Monthey, de Nendaz, de Sierre et de Viège, notamment. Cinq fois par semaine – quatre sur la glace, une en salle de force –, ils revêtent le même maillot, parlent la même langue et s’échangent le même puck. Certains n’hésitent pas à passer de longues minutes dans le bus...

À lire aussi...

disparitionRoger Chappot était «un monument sur la glace et d’une rare gentillesse en dehors», pour ses anciens coéquipiersRoger Chappot était «un monument sur la glace et d’une rare gentillesse en dehors», pour ses anciens coéquipiers

solidaritéHockey: Roman Josi donne 20’000 dollars pour les plus démunisHockey: Roman Josi donne 20’000 dollars pour les plus démunis

SolidaritéCoronavirus: au HC Viège, la solidarité a remplacé les play-offCoronavirus: au HC Viège, la solidarité a remplacé les play-off

Paroles d’expertLa chronique de Slava Bykov: le temps d’un bilan de santéLa chronique de Slava Bykov: le temps d’un bilan de santé

service à domicileCoronavirus: les joueurs du HC Viège effectueront des achats pour les personnes confinéesCoronavirus: les joueurs du HC Viège effectueront des achats pour les personnes confinées

Top