23.11.2019, 18:06

Escrime: Lucas Malcotti résiste bien face au numéro 3 mondial

chargement
Lucas Malcotti (de face) s'est incliné 11-15 face au Russe Sergey Bida.

élimination Le Sédunois s’est incliné au premier tour du tableau principal face à Sergey Bida (11-15). Très bien parti, il a ensuite concédé quelques touches et n’a jamais pu recoller au score.

Lucas Malcotti, 76e mondial, n’a pas franchi le premier tour du tableau principal lors du Grand Prix de Berne. Il est vrai que le Sédunois avait hérité d’une très grosse pointure en 32es de finale. Le Russe Sergey Bida est troisième au classement mondial. Agé de 26 ans, il est champion d’Europe par équipes en titre, vice-champion du monde. Il a encore remporté une Coupe du monde en 2018, enlevé la médaille de bronze des Mondiaux par équipes en 2018 et a remporté les Universiades en 2018. A Berne, Lucas Malcotti s’est incliné 11-15. «J’étais bien parti, je menais 3-1 au terme du premier tiers», raconte-t-il. «Ensuite, j’ai concédé plusieurs touches de suite. Malheureusement, j’ai pris trop de temps pour changer tactiquement et m’adapter. Je lui ai quand même rendu la tâche difficile mais j’ai aussi le sentiment qu’il y avait mieux à faire. C’est la première fois que je l’affrontais.»

 

J’ai failli être éliminé au terme des poules. La façon dont j’ai remonté un score déficitaire est donc très positive.
Lucas Malcotti, escrimeur de la SE Sion

 

Lucas Malcotti avait terminé quatrième de sa poule après trois victoires et trois défaites. Il avait ensuite franchi les trois premiers tours préliminaires face au Roumain Adrian Dabija (15-6), à l’Espagnol Eugeni Gavalda (15-6) et au Péruvien Eduardo Garcia (15-11). «Ce premier tour face au numéro 3 mondial, dans le tableau, est la conséquence de ma performance en demi-teinte en poules», regrette le Sédunois. «J’ai perdu mes deux premiers matchs. Ce n’est pas la première fois que j’ai autant de peine à entrer dans un tournoi. En plus, il y avait une certaine pression à Berne, vis-à-vis de la qualification olympique aussi.»

A une touche de l’élimination

Lucas Malcotti était même tout proche de quitter prématurément le tournoi puisqu’il était mené 1-4 lors de son troisième affrontement. Encore une touche et il aurait été éliminé. «Je suis parvenu à refaire mon retard et remporter ce match, ainsi que les deux suivants, deux rencontres que je devais à tout prix gagner pour intégrer le tableau. Ensuite, j’ai disputé trois bons premiers tours. A ce niveau-là, c’est plutôt positif.»

Les autres Valaisans engagés à Berne ne sont pas sortis des poules. Clément Métrailler (SE Sion) a concédé quatre défaites pour deux victoires. Hadrien Favre (FCB Berne) s’était classé sixième de sa poule avec deux succès et quatre revers. Enfin, Alexis Bayard (SE Sion) avait dû renoncer à se déplacer en raison d’une blessure contractée à l’entraînement, quelques jours avant le Grand Prix de Berne. Il sera absent trois à quatre semaines. Il devrait toutefois être de retour en janvier, lors de la reprise des épreuves de la Coupe du monde.

Lucas Malcotti avec la Suisse, dimanche

Dimanche, Lucas Malcotti sera aligné dans la compétition par équipes. La Suisse affrontera la Suède au premier tour. Ensuite, elle pourrait retrouver l’Allemagne ou l’Egypte. «Il faut déjà gagner ce premier match. Il est hyper important. Le résultat idéal, à Berne, serait de monter sur le podium. Selon nos entraîneurs, il nous vaudrait quasiment une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.»

A lire aussi : Escrime: Lucas Malcotti monte sur le podium des Jeux mondiaux militaires


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

DiscriminationRacisme: l’équipe de football américain des Redskins de Washington change de nomRacisme: l’équipe de football américain des Redskins de Washington change de nom

liveSport Valais Express: les Valaisans brillent en Suisse et dans le mondeSport Valais Express: les Valaisans brillent en Suisse et dans le monde

DéveloppementCédric Reynard veut développer le stand up paddle en tant que pratique sportiveCédric Reynard veut développer le stand up paddle en tant que pratique sportive

Remettre le jeu de plage à la page

Le Martignerain Cédric Reynard, fondateur de l’Association suisse de paddle (ASSUP), est de retour en Valais après dix...

  11.07.2020 17:00
Premium

PARLONS VACANCESDaniel Yule: «J’aime les vacances organisées. Mais par quelqu’un d’autre…»Daniel Yule: «J’aime les vacances organisées. Mais par quelqu’un d’autre…»

Manu Praz, le Nendard qui accompagne l’élite du sport suisseManu Praz, le Nendard qui accompagne l’élite du sport suisse

Top