26.10.2020, 19:00
Lecture: 4min

Covid-19: le modèle économique des clubs professionnels, en Suisse, est indissociable du public

Premium
chargement
Christophe Spahr, responsable des sports au Nouvelliste.

Time-out Il est faux de croire que le sport suisse, ses clubs professionnels en particulier, peut se passer du public et des affluences dans les stades. Ici, les droits TV sont dérisoires et le soutien des collectivités publiques trop timide pour permettre aux clubs de digérer la crise sans des aides à fonds perdu. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au «Nouvelliste».

Tennis: c’est difficile d’être prophète dans son pays

Roger Federer peut être une légende vivante, en Suisse, un Dieu vivant, chez lui à Bâle, il est justement trop vivant pour que la Saint-Jakob Halle porte son nom avant sa disparition, dans une ville où cela n’est possible qu’à titre posthume. C’est probablement ce qui a fait capoter l’initiative «Roger Federer Arena». Lancée en février 2020, la recherche de signatures n’a récolté que 1200 griffes, là où il en fallait 3000....

À lire aussi...

En directSport Valais Express: le BBC Troistorrents retrouve le chemin du succèsSport Valais Express: le BBC Troistorrents retrouve le chemin du succès

CombatBoxe: Mike Tyson réussit son retour sur le ring à 54 ans malgré un nulBoxe: Mike Tyson réussit son retour sur le ring à 54 ans malgré un nul

portraitDominik Crettenand, la deuxième carrière d’un sportif néDominik Crettenand, la deuxième carrière d’un sportif né

Pas de bolLe coureur de Vercorin Maximilien Drion remporte la Dérupe mais...Le coureur de Vercorin Maximilien Drion remporte la Dérupe mais...

SoutienSport et handicap: la structure de PluSport encadre près de 500 personnes en Valais dans leurs activités sportivesSport et handicap: la structure de PluSport encadre près de 500 personnes en Valais dans leurs activités sportives

Top