01.02.2018, 09:06

Réseaux sociaux: Facebook doit 350 0000 milliards à ses utilisateurs, selon un chercheur

chargement
Grâce à ses données et son activité sur le site, le chercheur Olivier Auber estime avoir rapporté à lui seul quelque 350 000 dollars à Facebook.

 01.02.2018, 09:06 Réseaux sociaux: Facebook doit 350 0000 milliards à ses utilisateurs, selon un chercheur

Données Facebook génère du profit grâce à l’activité de ses utilisateurs sur la plateforme. Fort de ce constat, un chercheur français a calculé combien il avait rapporté au réseau social, puis a poussé son raisonnement plus loin en chiffrant la valeur de l’exploitation des données de tous les membres du site.

La démarche est bien réelle, mais a plutôt pour objectif de sensibiliser les utilisateurs à la valeur de leurs données personnelles, rapporte le site belge lesoir.be. Et les chiffres sont abyssaux. L'artiste et chercheur Olivier Auber estime avoir rapporté à lui seul quelque 350 000 dollars à Facebook. Un montant qu’il «réclame» dans une lettre ouverte au patron du site, Mark Zuckerberg. 

 

 

Selon ses calculs – si approximatifs soient-ils – Facebook devrait verser à l’ensemble de ses membres la bagatelle de 350 000 milliards de dollars s’il les rémunérait pour l’exploitation de leurs données personnelles et de leur activité.

Donner et ne rien recevoir

Selon le chercheur, chaque mention, publication ou commentaire génère de la valeur et ne donne lieu à aucune compensation financière en retour. C’est via My Facebook Invoice que le Français a effectué ses calculs.

 

 

L’outil permet de déterminer le montant que pèse un internaute en se basant sur trois critères: le nombre d’années passées sur Facebook, le temps passé dessus quotidiennement et le pourcentage d’utilisation professionnelle du réseau. Après tout, le temps, c’est de l’argent.
 


À lire aussi...

réseaux sociauxRéseaux sociaux: Facebook va rendre plus visible les informations localesRéseaux sociaux: Facebook va rendre plus visible les informations locales

menaceRéseaux sociaux: Facebook reconnaît que, mal utilisé, il peut représenter un danger pour la démocratieRéseaux sociaux: Facebook reconnaît que, mal utilisé, il peut représenter un danger pour la démocratie

FACEBOOKFacebook: plus d’amis et… moins d’infos?Facebook: plus d’amis et… moins d’infos?

Réseaux sociauxRéseaux sociaux: Mark Zuckerberg admet des erreurs et promet de "réparer" FacebookRéseaux sociaux: Mark Zuckerberg admet des erreurs et promet de "réparer" Facebook

Top