23.03.2018, 06:51

Ex-espion russe empoisonné: l'UE appuie Londres et rappelle son ambassadeur

chargement
La première ministre britannique Theresa May a pu compter sur l'engagement du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel.

Ex-espion russe empoisonné L'Union européenne a décidé de rappeler son ambassadeur de Russie, en soutien à la Grande-Bretagne. Theresa May a pu compter sur l'engagement du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel.

Les Etats-membres l'UE ont apporté jeudi un soutien unanime à la Grande-Bretagne après l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre. Accusant Moscou d'être "très probablement" derrière l'affaire, ils ont décidé de rappeler l'ambassadeur de l'UE en Russie.

"Les dirigeants de l'Union européenne se sont entendus pour considérer, avec le gouvernement britannique, que la Russie est très probablement derrière l'attaque de Salisbury et qu'il n'y a pas d'autres explications possibles", a annoncé jeudi soir le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, dans un message sur Twitter, au premier jour du sommet européen.

La formulation va plus loin que le texte adopté en début de semaine par les ministres européens des affaires étrangères, qui disaient "prendre très au sérieux" l'évaluation britannique sur l'attaque de Salisbury.

 

 

Dans la foulée, en guise de riposte, l'Union européenne (UE) a décidé de rappeler son ambassadeur en Russie, a annoncé le premier ministre néerlandais Mark Rutte. Markus Ederer, le diplomate allemand qui dirige actuellement la délégation de l'UE à Moscou, "est rappelé pour consultations", a précisé un diplomate.

Macron et Merkel au front

La première ministre britannique Theresa May a pu compter sur l'engagement du président français Emmanuel Macron et de la chancelière allemande Angela Merkel. Les trois dirigeants se sont entretenus pendant une vingtaine de minutes avant le dîner. Ensuite, il lui a fallu convaincre des pays proches de la Russie, parmi lesquels la Grèce, la Hongrie et la Bulgarie.

"L'incident de Salisbury s'inscrit dans le cadre des attaques menées par la Russie contre l'Europe", a déclaré Mme May à son arrivée à Bruxelles. "La menace russe ne respecte pas les frontières", a-t-elle affirmé.

L'objectif des trois dirigeants était de durcir le projet de déclaration des 28, qui stipulait seulement que "les Etats membres prennent très au sérieux l'évaluation du gouvernement britannique selon laquelle il est très probable que la fédération de Russie était responsable".

Solidarité sans failles

Cette condamnation permet aux dirigeants de l'UE d'afficher une solidarité sans failles avec le Royaume-Uni et d'adresser un message fort et dissuasif à la Russie. La condamnation des Européens est un moyen de faire comprendre à Moscou qu'une telle opération ne restera pas impunie, a expliqué un responsable européen.

Au-delà du rappel du représentant de l'UE à Moscou, certains dirigeants européens envisagent d'expulser des diplomates russes ou de rappeler leur ambassadeur, a précisé un responsable européen. La présidente lituanienne Daria Grybauskaité a ainsi publiquement dit réfléchir à une telle expulsion.

La France s'est également déclarée prête à "de possibles mesures, décidées sur base nationale, en concertation avec d'autres pays européens", selon l'Elysée. "Nous sommes déterminés par la parole, et le cas échéant par de nouvelles mesures, à réagir de manière unie", a pour sa part commenté Angela Merkel.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieAllemagne: indignation contre Adidas et H&M qui cessent de payer leurs loyersAllemagne: indignation contre Adidas et H&M qui cessent de payer leurs loyers

live
En directCoronavirus: plus de 700'000 cas confirmés dans le mondeCoronavirus: plus de 700'000 cas confirmés dans le monde

DangerCoronavirus: des cas de toxicité cardiaque après la prise d’hydroxychloroquineCoronavirus: des cas de toxicité cardiaque après la prise d’hydroxychloroquine

CORONAVIRUSLa Russie se cloître  à son tourLa Russie se cloître  à son tour

Etats-UnisMonarchie: Trump ne veut pas payer pour la protection de Harry et MeghanMonarchie: Trump ne veut pas payer pour la protection de Harry et Meghan

Top