25.01.2020, 08:26

Coronavirus: le bilan monte à 41 morts en Chine, trois cas détectés en France

chargement
Des cas de contamination avaient déjà été annoncés en Asie (Hong Kong, Macao, Taïwan, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Singapour, Vietnam).

Epidémie Le nombre de personnes tuées par le Coronavirus a encore augmenté en Chine, se portant désormais à 41 victimes. En France, un troisième cas a été détecté.

La Chine a intensifié ses efforts pour contenir la propagation d’un nouveau virus avec le confinement de plus de 40 millions de personnes, alors que le bilan est monté à 41 morts. Trois cas ont en outre été détectés en France, les premiers en Europe.

La maladie causée par ce coronavirus apparu en décembre sur un marché de Wuhan, une ville du centre de la Chine, a fait 41 morts dans le pays, et le nombre de personnes contaminées a bondi à près de 1300, ont précisé samedi les autorités locales.

Facteur aggravant, deux décès ont pour la première fois été signalés loin du berceau de l’épidémie : un dans le Hebei, la région qui entoure Pékin, et un au Heilongjiang, province frontalière de la Russie.

Premiers cas en Europe

Et la maladie se répand dans le monde. Trois cas ont été confirmés et hospitalisés vendredi en France, les premiers en Europe. Les trois patients, dont deux au moins s’étaient rendus en Chine, ont été placés en isolement.

 

 

Un second cas a aussi été confirmé aux Etats-Unis. Il s’agit d’une femme sexagénaire revenue de Wuhan le 13 janvier et habitant Chicago. Et des analyses sont en cours sur 50 patients. Des cas de contamination avaient déjà été annoncés en Asie (Hong Kong, Macao, Taïwan, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Singapour, Vietnam).

Sites fermés

Le long congé du Nouvel An chinois, avec ses centaines de millions de déplacements susceptibles de favoriser la contagion, a commencé vendredi, à la veille du début de l’Année du Rat.

Symbole de l’inquiétude qui s’est emparée de toute la Chine, les autorités ont annoncé la fermeture de sections de la célèbre Grande Muraille et de monuments emblématiques comme les tombeaux des Ming et la forêt des pagodes. Le célèbre stade national de Pékin, dit «nid d’oiseau», construit pour les jeux Olympiques de Pékin en 2008, gardera portes closes jusqu’au 30 janvier.

 

 

A Pékin, il n’est plus possible depuis jeudi d’accéder à la Cité interdite, l’ancien palais des empereurs, et les festivités du Nouvel An qui drainent habituellement des centaines de milliers de badauds dans les parcs ont été annulées.

A Shanghai, Disneyland a annoncé qu’il fermait ses portes. De Montréal, le Cirque du Soleil a déclaré qu’il suspendait un spectacle en Chine à la demande des autorités.

Wuhan en quarantaine

Face à la crise, le régime communiste a pris jeudi la décision inédite d’interdire le départ de Wuhan, ville de 11 millions d’habitants, de tous les trains et les avions et d’y bloquer les autoroutes. Autocars et bateaux sur le Yangtsé, qui arrose cette métropole, ont reçu l’ordre de s’arrêter dans les deux sens. Le port du masque est obligatoire sous peine d’amende.

La population ne devrait toutefois pas avoir à connaître de pénuries de produits alimentaires, beaucoup ayant de longue date fait des stocks en prévision du Nouvel An.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

épidémieVirus chinois: deux cas de coronavirus détectés en FranceVirus chinois: deux cas de coronavirus détectés en France

défiCoronavirus en Chine: la ville de Wuhan se construit un hôpital en dix joursCoronavirus en Chine: la ville de Wuhan se construit un hôpital en dix jours

PropagationCoronavirus en Chine: 2e mort confirmé en dehors du berceau de l’épidémieCoronavirus en Chine: 2e mort confirmé en dehors du berceau de l’épidémie

Top