Vollèges: le défi sportif de Jean-Marcel Délitroz en faveur des Anges d’Angeline

chargement

La belle histoire du jour Le garde-chasse d’Entremont entreprend une course de 24 heures à ski de fond, le 5 mars prochain. Il reversera l’argent récolté à l’association qui soutient les familles touchées par le cancer chez les enfants.

 23.02.2021, 17:00
Jean-Marcel Délitroz s'entraîne dur pour boucler ses 24 heures à ski de fond.

Il est sportif et en pleine forme. Jean-Marcel Délitroz, de Vollèges, garde-chasse bien connu dans l’Entremont, a eu une idée lumineuse à Nouvel An. «Je me suis dit que pour ma soixantième année, je pourrais faire quelque chose pour aider les autres.»

Le projet devient réalité. Le vendredi 5 mars, dès 11 heures – si les conditions météo le permettent –, il s’attaquera à 24 heures de ski de fond sur la piste de Pramploz, dans le val de Bagnes, avec pour but d’effectuer 60 tours en style skating de ce parcours long de 2,785 kilomètres. Idéalement, il aimerait parvenir à 168 kilomètres, soit le cumul de quatre marathons.

Une souscription a été lancée, où les donateurs promettent x francs par tour parcouru. La somme recueillie sera ensuite intégralement versée à l’association Les Anges d’Angeline, qui soutient les enfants souffrant du cancer ainsi que leur famille.

«J’ai envoyé des mails à mes contacts et j’ai déjà eu de nombreux retours favorables. Nous avons aussi distribué des flyers dans les boîtes aux lettres du village et cela a très bien fonctionné.»

Déjà 11 500 francs récoltés

Avant même le grand départ, la somme de 11 500 francs a déjà été récoltée et placée sur un compte créé pour l’occasion. «C’est incroyable! J’espérais réunir 3000 francs. Les donateurs se sont montrés très généreux, puisque je n’ai pas reçu de promesse de don en dessous de 50 francs. C’est même assez courant d’avoir des dons de 150 ou de 300 francs!

Et la récolte n’est pas terminée, la souscription est toujours ouverte. En attendant le décompte final, Jean-Marcel Délitroz s’entraîne intensivement en vue d’être au mieux pour réaliser un exploit. «Je fais du ski de fond depuis plus de trente ans, j’ai fait sept fois la grande Patrouille des Glaciers, j’ai eu de la chance dans la vie, j’ai trois enfants et quatre petits-enfants qui me soutiennent dans ma démarche, et je suis très motivé à l’idée de faire du sport pour aider quelqu’un d’autre.»

«Jean-Marcel va repousser ses limites en portant notre cause dans son cœur. Ça va le porter de savoir que des enfants qui se battent pour survivre sont derrière lui», apprécie Carmen Vouilloz, qui préside les Ange d’Angeline. «En plus du soutien financier, ce geste remarquable met en lumière le travail de notre association et ceux qu’elle aide sont touchés. Ils seront les premiers à l’encourager mentalement dans ses efforts.»

En cas de mauvais temps, le challenge sera simplement reporté de quelques jours. Et, lors de ces 24 heures, si un apéro n’est pas possible ces temps, «il y aura tout de même du vin chaud pour celles et ceux qui passeront me voir», promet le sportif au grand cœur.

 

Infos pratiques

Il est possible de faire un don sur le compte Raiffeisen: IBAN CH70 8080 8007 2044 1436 9. Renseignements au 079 355 39 08.

 

A lire aussi: Coronavirus: les Anges d’Angeline solidaires pour Noël
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

La belle histoire du jourMartigny: une collecte pour que les restaurateurs ne trinquent pasMartigny: une collecte pour que les restaurateurs ne trinquent pas

LoisirsLes Giettes: un jeu de piste en forêt pour sauver HeidiLes Giettes: un jeu de piste en forêt pour sauver Heidi

Accords et désaccordsSon et fromage: quand la musique adoucit les morces. La chronique de Jean-François AlbeldaSon et fromage: quand la musique adoucit les morces. La chronique de Jean-François Albelda

Mon village«Ce que j’aime à Bourg-Saint-Pierre, c’est…»«Ce que j’aime à Bourg-Saint-Pierre, c’est…»

MusiqueSierre: un concert en 5 langues à distance mais dans le partageSierre: un concert en 5 langues à distance mais dans le partage

Top