05.08.2020, 21:00

Si on sortait ce week-end

chargement
Le groupe Altin Gün sera présent pour deux concerts estampillés Rocklette pour le Palp Festival.

Bons plans Un concert de prestige à Crans-Montana, du cirque et les enjeux du temps à Crans toujours, du rock en alpage à Bruson, le cinéma de montagne aux Diablerets, notre histoire en lettres à Mase... ce week-end sera soit exutoire soit un exutoire soit une retraite intérieure.

Crans-Montana: Quand golf et Mozart font bon ménage

 

 

Joueur de golf et mélomane averti, le président des Crans-Montana Classics avait un rêve pour fêter les dix ans de la manifestation. Celui d’exploiter la carte postale offerte par le fameux trou n013 du parcours Severiano Ballesteros. Les golfeurs connaissent bien cette immense arène naturelle des plus photogéniques. « L’été dernier, j’ai emmené notre directeur musical Michael Guttman sur les lieux et il a été immédiatement séduit », raconte Gérard Bagnoud. Vendredi soir, c’est un concert d’exception qui se jouera sur le green, à guichets fermés. 800 personnes sont attendues. «Des désinfectants seront à disposition à l’entrée et le port du masque est vivement recommandé », souligne le président qui n’a eu de cesse de moduler l’événement au gré des caprices du Covid-19.

Si un casting plus international était ambitionné à l’origine, les Crans-Montana Classics ont choisi de mettre en lumière des artistes valaisans et suisses comme Sébastien Bagnoud à la direction ou la soprano Laure Barras. Un programme 100% Mozart joué en plein air, un vrai pari. « On ne sait pas trop ce que ça donnera au niveau de l’acoustique. On a soigné au maximum la sonorisation. »  

Une telle opération a évidemment un coût : 100 000 francs ont été mis au budget dont 25'000 couverts par la billetterie. Les éléments principaux de la scène seront acheminés ce jeudi par hélicoptère, l’accès en véhicules étant impossible. «On a le soutien du Golf-Club, des communes et de sponsors attirés par l’originalité de l’événement », rassure Gérard Bagnoud. Un ballon d’essai que le président espère bien pérenniser. « Si ça se passe bien, on assiste peut-être à la naissance d’une nouvelle scène de spectacle sur le Haut-Plateau ! »

Mozart on the Golf course, vendredi 7 août à 19h, déjà complet. Mais d’autres concerts sont prévus cet été. Infos et réservations sur le site deCrans-Montana Classics

 

Crans-Montana: du cirque au sommet mais pas seulement

 

 

Le festival Cirque au Sommet a débuté à Crans-Montana et s’étirera jusqu’au 16 août, avec la particularité cette année d’une dispersion du programme sur quatr espaces scéniques, le chapiteau occupé chaque soir par la compagnie française Akoreacro, et également au coeur de la station une scène openair sur laquelle joue Cirque la Compagnie, troupe franco-suisse de haut vol. Grande nouveauté, la scène d’altitude, elle, offre une vue imprenable sur le barrage de Zeuzier, et sur les créations des compagnies qui s’y produisent. De ce jeudi 6 au mardi 11 août, ce sera la Cie Insaisissable (photo). A noter également, la performance à découvrir de la Cie Digestif qui se servira de l’alpage de Combyre comme décor de sa création «Lobe», à voir les 7,8 et 9 août à 11h.

Mais le cirque ne sera pas le seul à animer Crans-Montana durant le festival. Ce week-end, sous l’égide d’Isabelle Pannatier, un riche programme de conférences, discussions, ateliers, questionnera les enjeux du temps, ce fameux «monde d’après» le Covid-19 qui hante les esprits. Deux matinées dès 8h, où des personnalités telles que le médecin Bertrand Kiefer, l’écrivain Christophe Gallaz ou l’éco-artiste Laurence Piaget-Dubuis feront le sel de l’événement Nature au Sommet. Discussions animées, yoga, promenade, ateliers pour enfants... Le bonheur est dans l’après.

Cirque au Sommet, jusqu’au 16 août. Programme détaillé sur lesite du festival.

 

Bruson: c’est parti pour la Rocklette du Palp Festival

 

 

La Rocklette du Palp est attendue par les nombreux afficionados du festival comme un messie électrique qui ajouterait au pain et au vin la sacro-sainte raclette forcément bénie in situ par Eddy Baillifard, irremplaçable ministre du culte fromager. Et bien voilà, décibels et fromage fondu vont se déverser sur le val de Bagnes dès ce samedi et jusqu’au 16 août.

Tout commencera donc ce samedi 8 août en début d’après-midi avec Mount Koya (VD), Peter Kernel (TI) et Slift (FR) au couvert du Goly à Bruson et se poursuivra le dimanche 9 août avec Dead Shaman (VS), Closet Disco Queen (NE) et Squid (GB), même endroit, même horaire, même débauche de son. Les trois dates suivantes – 10, 13 et 14 août – se tiendront dans des lieux tenus secrets sauf pour les détenteurs d’un pass Rocklette. Avec des pointures telles qu’Orange Goblin, Altin Gün (photo), ou 1000Mods. 

Et le deuxième week-end aura lieu au Col du Lein avec Yet No Yokai, My Sleeping Karma, Orange Goblin (rebelote pour leurs 25 ans de carrière) le samedi 15 août et Last Train ainsi qu’Altin Gün (rebelote parce que c’est super). Bénies soient les toutes puissantes guitares!

Tous les renseignements sur le site duPalp Festival.

 

 

Martigny: résURGENCE classique continue

 

 

Du classique aux très électriques – mais aussi très éclectiques – Caves du Manoir, c’est possible. A l’initiative des ensembles Valéik et 7 Sed Unum, un groupe de musiciennes et musiciens professionnels a monté une série de concerts destinés à soutenir un secteur très fragilisé par la crise du Covid-19. Sous le kiosque à musique, le jeudi à 19h30 et le dimanche à 11h, divers artistes se produisent au chapeau et animent en même temps la cité martigneraine où la musique a pu passablement manquer durant et juste après le confinement.

Ce jeudi, pour le 7e volet de résURGENCE classique, c’est le guitariste Cédric Meyer qui propose un «Voyage au coeur des cordes pincées». Et dimanche, Gabrielle Maillard (violon), Julien Vergères (violon) et Josquin Schwiezgebel (guitare et composition) présenteront le huitième volet baptisé «Histoires».

 

Monthey: Les Terrassées font du bruit

 

 

La ville de Monthey a, comme Martigny, souhaité animer ses rues – ses terrasses plus précisément – et a pour cela invité les association culturelles du crû à programmer des artistes pour des concerts en plein air. Mercredi 12 août à l’avenue de la Gare, ce sont les Vilains Gamind du Kremlin qui s’y colleront avec deux groupes aux sons canailles, Blind Butcher et Virgin Bitch. Le premier est un duo lucernois signé sur le prestigieux label Voodoo Rythm qui n’en finit pas de grimper. Le deuxième est originaire de Bienne et La-Chaux-de-Fonds et ne fait pas mentir la bonne réputation desdites villes. Disco-punk et blues-trash... il y aura de quoi décoller la pulpe du fond des verres servis en terrasses, mercredi prochain à Monthey.

 

 

Troistorrents: Huguenin père et fils exposent à la Tine

 

 

A voir jusqu’au 22 août à la Galerie de la Tine à Troistorrents, une exposition consacrée à Fritz Huguenin-Lassaugette et Paul Huguenin, soit un duo père-fils aux oeuvres saisissantes. Une centaine d’oeuvres ont ainsi été rassemblées pour une exposition-vente unique. Paysages du lac, Alpes vaudoises et valaisannes offrent au visiteur un véritable voyage dans des paysages paisibles et romantiques.

La Galerie de la Tine à Troistorrents organise des expositions depuis bientôt 30 ans d'artistes du XIXe et du XXe siècle ainsi que des artistes contemporains dans un lieu particulier: un chalet classé construit en 1846 et restauré (Prix Patrimoine Suisse 1992), un four à pain, une grange dans le site spectaculaire des gorges de la Tine à Troistorrents (trois ponts en pierres voûtées, des moulins, une forge).

Montagne, nature, découverte, sensibilité et force sont les grands thèmes des artistes présentés qu'ils soient connus comme R. Hainard, E. Vallet, A. et F. Gos ou contemporains, G. Es-Borrat, M. Kozuck, P-Y. Gabioud, F. Egli.

 

Mase: notreHistoire.ch à Lettres de Soie

 

 

La plateforme collaborative ​notreHistoire.ch, qui rassemble plus de 6000 Suisses romands et leurs 100'000 documents du passé, est l’invitée du festival des correspondances Lettres de Soie pour des lectures publiques qui se tiendront les dimanches 9 et 16 août au Moulin de Mase. La plateforme invite tout un chacun à fouiller ses greniers pour y dénicher des trésors épistolaires, des lettres anciennes, familiales, amicales, des lettres postées depuis des zones de conflit, des lettres d’exil, des lettres entre deux voisins épris d’un amour fou… des lettres oubliées.

Une sélection de ces écrits rassemblés sera donc lue pour des oreilles attentives à l’occasion de l’édition dite «diluée» du festival imaginé par Manuella Maury et ce dimanche ce sera le journaliste et écrivain Pierre Crevoisier (photo) qui fera vivre ces mots à 11 et 16 heures. Dimanche 16 août, ce sera au tour de Nancy Yspilantis et Madeleine Caboche de tenir le micro.

Plus d’infos sur le site de Lettres de Soie.

 

Les Diablerets: FIFAD, 51e édition

 

 

La 51e édition du Festival International du Film Alpin des Diablerets se tient du 8 au 15 août. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition forcément marquée au sceau du Covid-19 rassemblera néamoins des personnalités de premier plan. Isabelle Moret, première citoyenne du pays, sera notamment de la partie pour l’ouverture officielle, tandis que  Michel Mayor, Prix Nobel de physique 2019, Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 et l’astronaute Claude Nicollier, seul Suisse à avoir flotté dans l’espace en seront les invités de marque.

Plus d’une cinquantaine de films prendront part à la compétition, qui exploreront la thématique alpine par les prismes de la poésie, de l’humour, du spectaculaire et du voyage. En effet, le festival offrira au public l’occasion du dépaysement en faisant découvrir les sommets d’Iran, de Mongolie, de Bolivie, du Népal...

Plus d’infos: lesite du festival.

 

Saint-Léonard: Sophie de Quay & The Waveguards au lac souterrain

 

 

La chanteuse Sophie de Quay et son groupe The Waveguards se produit ce vendredi 7 août à 19h en version acoustique dans l’antre du lac souterrain de Saint-Léonard. Actif depuis 3 ans, le trio a accumulé près de 170 concerts à travers le monde et a à son actif un premier album «Drop The Mask» qui serpente entre pop, électro, chanson et aligne les registres et les idiomes, français, anglais, et même... mandarin. 

Dans un cadre somptueux, dénué d’électricité, Sophie de Quay & The Waveguards tomberont non pas le masque mais les arrangements fournis pour dévoiler une facette inédite de leur répertoire. Le public, par contre et Covid-19 oblige, devront quant à eux revêtir leur masque sur les barques pour assister au concert. 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CinémaPlume & Pellicule à Sierre, une édition de «résistance positive»Plume & Pellicule à Sierre, une édition de «résistance positive»

DanseCocoonDance fait éclore un corps nouveau, né de la grâce et de la violenceCocoonDance fait éclore un corps nouveau, né de la grâce et de la violence

Au milieu de l’azurVercorin: les pilotes de parapente se retrouventVercorin: les pilotes de parapente se retrouvent

Vercorin: voler comme les oiseaux

Ce sport aérien a le vent en poupe. A Vercorin, la saison estivale a été intense. La compétition Vercorun permettra...

  22.09.2020 17:34

LoisirsValais: ces sorties qui font planerValais: ces sorties qui font planer

Valais: ces sorties qui font planer

Pour se sentir pousser des ailes, quoi de mieux qu’une séance sensationnelle dans les airs? Nos suggestions pour une...

  22.09.2020 15:03

Accords et désaccordsArt et censure: l’horreur est humaine. La chronique de Jean-François AlbeldaArt et censure: l’horreur est humaine. La chronique de Jean-François Albelda

Art et censure: l’horreur est humaine

«Mettons les choses au point une fois pour toutes. La littérature, ce n’est pas l’art du bien. La littérature est l’art...

  21.09.2020 20:00
Premium

Top