24.12.2011, 00:01

Depardieu au poil

Abonnés
chargement
1/3  

 24.12.2011, 00:01 Depardieu au poil

Faites sortir Hondelatte

Les deux mènent la danse

Il en rêvait, il l'a fait: Gérard Depardieu a endossé le rôle (et la barbe) de Raspoutine, personnage mythique et mystique de l'histoire russe, protégé de l'impératrice Alexandra (qui a les traits de Fanny Ardant). L'ogre Gérard est donc le héros du téléfilm sobrement intitulé "Raspoutine", réalisé par Josée...

Faites sortir Hondelatte

Les deux mènent la danse

Il en rêvait, il l'a fait: Gérard Depardieu a endossé le rôle (et la barbe) de Raspoutine, personnage mythique et mystique de l'histoire russe, protégé de l'impératrice Alexandra (qui a les traits de Fanny Ardant). L'ogre Gérard est donc le héros du téléfilm sobrement intitulé "Raspoutine", réalisé par Josée Dayan et diffusé ce dimanche à 20 h 35 sur France 3.

Dayan et Depardieu avaient déjà collaboré pour "Le comte de Monte-Cristo" et "Les Misérables", toujours pour le petit écran. Qui d'autre que Gérard Depardieu pouvait interpréter ce personnage "gigantesque"? C'est vrai qu'on imagine mieux la vedette dans ce rôle que dans celui de Gandhi.

Les Gérard de la Télévision 2011, sortes de faux 7 d'or qui consacrent les pires animateurs ou les pires émissions, ont "récompensé", entre autres lauréats, Christophe Hondelatte : L'ancien présentateur de "Faites entrer l'accusé" s'est fait brocarder deux fois au sujet de son disque mal accueilli par les médias; il a raflé le "Gérard de l'animateur qui n'aurait pas dû" et le "Gérard de l'invité-juke-box dans lequel t'as juste à mettre une pièce pour qu'il te rejoue la même chanson". A n'en pas douter, le journaliste à l'ego et à la susceptibilité surdimensionnés (il avait quitté le plateau de Ruquier à cause des critiques) a dû apprécier les prix à leur juste valeur.

La TSR lançait sa nouvelle émission "Tango" mercredi soir, avec, aux commandes, le couple Sofia Pekmez-Michel Zendali . Au menu, une discussion en direct et en public autour du thème de la séduction. On annonçait un ton décontracté et convivial, un débat de société qui laisse aussi la place à l'humour. Opération réussie pour "Tango". Bon, il faut dire que l'équipe avait prévu le coup, en invitant Christian Constantin, adepte des bonnes formules qui amusent la galerie. Et les téléspectateurs n'ont pas été déçus...

Reste à savoir si la bonne tenue de l'émission sera toujours de mise. Réponse au prochain numéro, sur le thème "C'est qui le chef?", le 15 février.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top