Réservé aux abonnés

Ils veulent plus de bourses

Le Valais est le canton qui offre le moins à ses étudiants.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_3163614.jpg

Forcée de travailler plus que de raison pour financer ses études, elle a échoué à ses examens de médecine. Après cet échec, Lucie Begert, jeune Valaisanne étudiant à Lausanne, a pu continuer sa formation grâce au soutien financier de ses parents, mais elle a perdu une année. Hier, elle a témoigné devant la presse en faveur de l'initiative sur les bourses d'études. "Une année en médecine coûte 50 000 francs au canton. Quelqu'un qui rate une année parce qu'il doit trop travailler coûte finalement plus que l'octroi d'une bourse d'études", argumente- t-elle.

Le Valais le plus pingre

Le conseille...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an