Des cas de flavescence dorée confirmés à Saxon

Après Ardon et Port-Valais, la flavescence dorée frappe une troisième commune valaisanne. Cette maladie de quarantaine de la vigne a été révélée dans des vignes de Saxon.
07 déc. 2021, 10:19
/ Màj. le 15 déc. 2021 à 17:19
Flavescence dorée

«Trois foyers de flavescence dorée ont été découverts fin septembre dans le cadre de la surveillance phytosanitaire du vignoble.» Menées par le Service de l’agriculture en collaboration avec les vignerons professionnels, les analyses effectuées par le laboratoire d’Agroscope confirment la présence de cette maladie de quarantaine de la vigne dans les communes de Port-Valais et d’Ardon et la révèlent à Saxon.

Quinze ceps positifs à Saxon

«Plus de 200 hectares de vignes ont été prospectés en 2021 dans le cadre de la surveillance phytosanitaire du vignoble et de la surveillance des foyers de flavescence dorée découverts en 2020», détaille Stéphane Emery, collaborateur agro-scientifique auprès de l’Office de la viticulture. 309 échantillons symptomatiques ont été prélevés et analysés, provenant de 96 parcelles cadastrales, réparties sur 27 communes viticoles.

Au final, le laboratoire d’Agroscope a permis d’identifier quinze ceps positifs à la flavescence dorée sur la commune de Saxon, répartis sur six parcelles de plaine. «Un unique cep positif a été repéré sur la commune d’Ardon, tandis qu’environ 200 ceps devront être arrachés à Port-Valais.»

Vétroz et Fully sous surveillance

Des périmètres de lutte obligatoire contre l’insecte vecteur de la maladie sont en outre déterminés dans les trois communes. Tous les propriétaires et exploitants des vignes situées dans ces périmètres sont tenus d’effectuer des traitements insecticides en 2022, selon les indications fournies par le Service de l’agriculture (SCA). En plus des trois communes, celles de Vétroz et de Fully sont déclarées jusqu’à nouvel avis «communes réglementées». De fait, tout déplacement du matériel végétal de vigne (plantes, greffons, boutures, etc.) y est interdit, sauf exception sous contrôle officiel.

La flavescence dorée est provoquée par un micro-organisme (phytoplasme) et conduit à un dépérissement des ceps atteints. «Elle est la jaunisse de la vigne la plus redoutable, car elle peut se disséminer très rapidement dans le vignoble et il n’existe aucun traitement curatif.» En Valais, le premier cas avait été observé à Fully en 2016. Celui-ci avait été éradiqué avant l’apparition de deux nouveaux cas en 2020.

Plus d’infos sur www.vs.ch/flavescence-doree


par Pascal Guex