Affaire Rossier: pas de commission d'enquête parlementaire

Les députés valaisans ont refusé de créer une commission spéciale pour se pencher sur les problèmes du Service de l'environnement. Le PLR demande que ce service change de département.
13 mars 2020, 11:58
/ Màj. le 13 mars 2020 à 14:50
L'affaire soulevée par Joël Rossier, ancien chef du Service de l'environnement, ne fera pas l'objet d'une commission d'enquête parlementaire.

Le Grand Conseil a refusé de mettre en place une commission d’enquête parlementaire dans l’affaire Rossier, du nom de l’ancien chef du Service de la protection de l’environnement.

Les députés ont dit non à 72 voix contre 48 à une résolution déposée par l’Alliance de gauche et l’UDC.

A lire aussi: Affaire Rossier: l’AdG et l’UDC veulent toujours une commission d’enquête parlementaire

La majorité du Grand Conseil a souhaité laisser poursuivre les travaux sur cette affaire menés actuellement par la Commision de gestion d’un côté et l’Inspection des finances de l’autre.

Demande d’un changement de département

Le groupe PLR estime que le fait que le Service de l’environnement se trouve dans le même département que les services et offices engageant de gros travaux pose problèmes. Il demande que le Service de l’environnement change de département lors de la prochaine législature. 

par Jean-Yves Gabbud