Tourisme: les deux Vincent font la promotion de la Suisse «pas Romande»

Faire découvrir les charmes de la Suisse d'outre-Sarine et du Tessin aux Romands. C'est le pari de Suisse Tourisme qui s'est offert les services des humoristes Vincent Kucholl et Vincent Veillon. Le duo de 120 secondes et 120 minutes reprend l'un de ses sketchs légendaires pour l'occasion.
25 août 2020, 15:28
/ Màj. le 25 août 2020 à 23:09
Le duo reprend l'un de ses sketchs légendaires.

Cette année, pandémie de coronavirus oblige, le tourisme se fait essentiellement en Suisse. Suisse Tourisme vient d’ailleurs de lancer une campagne pour inciter les Romands à s’offrir un peu d’exotisme outre-Sarine. Pour ce faire, elle a fait appel à deux ambassadeurs de choix: Vincent Kucholl et Vincent Veillon, le duo des émissions «120 secondes» et «120 minutes» sur la RTS.

Pour l’occasion, c’est sous les traits du personnage d’Ignacio Chollet, agriculteur à Bottens (à prononcer avec l’accent du Gros-de-Vaud), que Vincent Kucholl nous emmène faire un tour de la Suisse «pas Romande». Son comparse joue les guides, donnant des détails sur les lieux à visiter ou les spécialités culinaires du coin.

 

Pour la première étape – les suivantes exploreront Zurich, Bellinzone, la Basse Engadine et la Suisse centrale – le duo, qui animera une nouvelle émission bimensuelle baptisée «52 minutes» à la rentrée, nous emmène à Schaffhouse. Ignacio Chollet déambule dans la vieille ville avec ses oriels qui sont «un peu comme des balcons, mais moins pratiques vu qu’on ne peut pas fumer des clopes dessus, vu qu’il y a des vitres», explique-t-il. Il part ensuite à l’assaut de la forteresse de Munot qui est «un peu comme le Château de Chillon, mais en plus petit et en moins lacustre», avant de nous présenter les chutes du Rhin et sa «chute de reins».   

Retour aux sources

Les fans de la première heure auront immédiatement noté comme un air de déjà-vu. Le format de ces capsules vidéo est directement calqué sur celui qui les avait fait connaître sur Couleur 3. Pour rappel, lors d’une opération spéciale de la radio en 2009, le duo s’était rendu à Sydney. L’histoire voulait qu’Ignacio Chollet remporte un concours organisé par la radio lui permettant de découvrir la ville australienne. De l’opéra house à l’aquarium en passant par les bars du centre-ville, le truculent agriculteur emmenait les spectateurs dans ses pérégrinations avec l’humour qui le caractérise.

 

par Daniel Gonzalez