Les villes suisses proposent un centime du littering

Les campagnes de prévention, les amendes et les consignes ne marchent pas pour lutter efficacement contre les déchets. Les villes et communes suisses ont proposé un "centime du littering", mardi à Zurich lors de la première conférence d'experts dédiée à cette problématique.
07 août 2015, 11:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les communes suisses doivent débourser 50 millions de francs par année rien que pour nettoyer les mégots de cigarette.

La taxe serait introduite sur les bouteilles en PET, les canettes et les cigarettes afin d'en financer le nettoyage, a expliqué à l'ats le directeur du secteur infrastructures communales de l'Union des villes suisses et de l'Association des communes, Alex Bukowiecki. Les communes doivent débourser 50 millions de francs par année rien que pour nettoyer les mégots.

Le nouveau système ne serait pas basé sur le principe du pollueur-payeur mais toucherait le consommateur. Cette mesure a au moins le mérite de ne pas pénaliser tous les contribuables, comme c'est le cas à présent, explique M. Bukowiecki.

La branche du commerce de détail est actuellement sondée pour savoir si elle soutiendrait l'introduction d'un centime du littering. L'Association pour des emballages de boisson écologiques estime que le système punirait l'entier de la communauté alors que seule une minorité est responsable du littering.