L'économie suisse résiste à la morosité conjoncturelle mondiale

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse progresse alors que l'économie mondiale reste morose. Le PIB a progressé de 0,6% au premier trimestre de 2013 par rapport à la même période l'an passé.
07 août 2015, 11:24
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
En Suisse, les dépenses des ménages, les investissements dans la construction et le commerce extérieur ont aidé à l'amélioration de la croissance au cours des trois premiers mois de l'année.

L'économie suisse résiste à la morosité conjoncturelle mondiale. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,6% au premier trimestre 2013, comparé aux trois derniers mois de 2012. En comparaison annuelle, la croissance s'est établie à 1,1%, a indiqué jeudi le SECO.

Les dépenses des ménages, les investissements dans la construction et le commerce extérieur ont aidé à l'amélioration de la croissance au cours des trois premiers mois de l'année. Les investissements en biens d'équipements ont en revanche diminué, a précisé le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) dans un communiqué.

Du point de vue de la création de valeur ajoutée, la croissance a été soutenue dans plusieurs secteurs d'activité. Dans le bâtiment et le génie civil, elle a atteint 2,5%. L'industrie a de son côté renoué avec une légère progression (+0,3%).