Réservé aux abonnés

Dialecte obligatoire sous peine de licenciement

07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Les Allemandes et Allemands qui enseignent à l'école enfantine en Argovie perdront leur emploi à la fin de l'année scolaire 2018-2019 s'ils ne disposent pas de compétences dans le dialecte alémanique. C'est la conséquence de la votation cantonale de mai 2014 en faveur du dialecte.

Le gouvernement propose au parlement de modifier la loi scolaire afin de faire appliquer l'initiative de l'UDC "Oui au dialecte à l'école enfantine", a-t-il indiqué hier dans son message au législatif. Le texte, qui exige que le dialecte soit la langue parlée à l'école enfantine, a été approuvé par 55,1% des votants.

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois