Réservé aux abonnés

Surpris par... lui-même!

Silvan Zurbriggen n'en finit pas de créer la sensation. Deuxième de la descente à huit centièmes de l'Autrichien Walchhofer, le Valaisan prend la tête de la Coupe du monde. Patrick Küng 4e et Didier Cuche «dans les choux».
02 août 2015, 19:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Silvan Zurbriggen n'est pas redescendu de son nuage à Bormio (It). Le Valaisan a pris la deuxième place de la descente, battu d'un souffle (0''08) par l'Autrichien Michael Walchhofer.

Quatrième à Lake Louise, vainqueur à Val Gardena et deuxième à Bormio: il n'y a plus de doute, Zurbriggen s'est bel et bien mué en descendeur. Beaucoup le voyaient pourtant rentrer dans le rang sur la Stelvio de Bormio, une piste très exigeante et réservée aux purs spécialistes de la vitesse.

Les entraînements du coureur de Brigue (23e et 33e) n'auguraient pas non plus un podium. De même que son manque de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois