Russie: Moscou a émis une "liste noire" de personnalités politiques de l'UE

Moscou a émis une liste de personnalités politiques européennes ne pouvant plus entrer sur le territoire russe, a assuré vendredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. Ce dernier a évoqué une réponse aux sanctions européennes qui avaient suivi l'annexion de la Crimée et le conflit dans l'est de l'Ukraine.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
epa04490435 Russia's President Vladimir Putin in talks with France's President Francois Hollande (not pictured) on the sidelines of the G20 Summit in Brisbane , Australia 15 November 2014. The G20 summit will be held in Brisbane on 15 and 16 November. The G20 represents 90 percent of global gross domestic product, two-thirds of the world's people and four-fifths of international trade.  EPA/ALAIN JOCARD / POOL

"La Russie a remis hier à plusieurs ambassades européennes une liste de personnes qui ne peuvent plus entrer sur le territoire russe", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse, précisant que trois parlementaires néerlandais figuraient sur cette liste.

Moscou a émis cette liste, qui comporterait quelque 80 ou 90 noms, en réaction aux sanctions et interdictions d'entrée sur le territoire européen prononcées à l'égard de la Russie après l'annexion en mars 2014 de la Crimée et pour son rôle dans la crise ukrainienne, selon Mark Rutte.

Une porte-parole de la diplomatie de l'Union européenne a assuré que la Russie avait refoulé plusieurs responsables politiques européens ces derniers mois, mais avait jusqu'à présent refusé de communiquer une liste des personnes visées.

"Nous prenons note de la décision des autorités russes de partager cette liste", a indiqué la porte-parole dans un courriel, ajoutant : "nous n'avons aucune autre information quant à la base légale, les critères ou le processus".

Guy Verhofstadt sur la liste

Le chef du groupe libéral au parlement européen et ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt figure notamment sur cette liste, a soutenu son porte-parole, Jeroen Reijnen. "Verhofstadt ne peut pas entrer en Russie, il est sur la liste noire avec environ 80 personnes", a-t-il dit.

M. Rutte a pour sa part indiqué que le gouvernement néerlandais "condamne" cette décision et "en informerait Moscou dans des termes non équivoques".

La liste russe "n'est pas basée sur le droit international, n'est pas transparente et il est impossible de la contester (devant un tribunal, ndlr)", a regretté Mark Rutte.