Guatemala: milliers de manifestants contre la corruption

Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue samedi pour dénoncer la corruption du Guatemala. Un important remaniement gouvernemental a été orchestré après des scandales à répétition.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour s'indigner contre la corruption au Guatemala.

Les manifestants réunis place de la Constitution ont brandi de nombreuses pancartes appelant à la démission du président Otto Perez. D'autres rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes du pays.

Dans le climat actuel de défiance à l'égard de l'élite politique, Otto Perez a limogé plusieurs responsables la semaine dernière, dont ses ministres de l'Intérieur, de l'Energie et de l'Environnement ainsi que le chef des services de renseignement.

La veille de ce remaniement, le président de la Banque centrale du pays, Julio Suarez, ainsi que 14 autres personnes avaient été arrêtés. Ils sont soupçonnés de fraude dans le cadre d'un contrat de plusieurs millions de dollars conclus par la sécurité sociale du pays au bénéfice d'une entreprise pharmaceutique.

Volonté de rester

Le 8 mai, la vice-présidente Roxana Baldetti a démissionné après avoir été accusée d'implication dans un réseau de trafic d'influence relatif à des pots-de-vin perçus en échange d'exemptions de droits de douanes.

Otto Perez ne peut pas se représenter à l'occasion de l'élection présidentielle prévue en septembre. Il a exclu à plusieurs reprises de démissionner avant la fin de son mandat.