Explosion sur un site de traitement de déchets à Leverkusen: 1 mort, 4 disparus et 31 blessés

L’incident, survenu ce mardi, a été classé dans la catégorie «danger extrême» par l’agence de protection civile du gouvernement allemand. Les habitants sont toujours priés de rester chez eux et de garder les portes et fenêtres fermées.
27 juil. 2021, 11:55
/ Màj. le 29 juil. 2021 à 07:34
Un important nuage de fumée est sorti du site chimique.

Un mort, quatre disparus, 31 blessés: l'explosion survenue mardi à Leverkusen, dans l'ouest de l'Allemagne, sur un site de traitement de déchets, a ébranlé ce fief de l'industrie chimique. La population a dû se calfeutrer par crainte de vapeurs nocives.

«Nous sommes profondément bouleversés par cet accident tragique et la mort d’un collaborateur», a déclaré la direction de l’entreprise Currenta dans un communiqué. Les opérations de secours se poursuivent pour tenter de trouver les quatre disparus, ajoute la société. Parmi les 31 salariés blessés, cinq le sont grièvement.

 

 

L’explosion qui s’est produite vers 09h40, est «d’origine inconnue», selon l’entreprise. Le site comprend un centre de stockage des déchets et un incinérateur.

L’important dégagement de fumée noire, visible à plusieurs kilomètres à la ronde, a entraîné un appel des autorités «à se rendre dans des pièces fermées, éteindre la climatisation et, par précaution, garder les fenêtres et les portes closes». Plusieurs portions d’autoroute ont été fermées.

«Danger extrême»

L’événement a été classé dans la catégorie «danger extrême» par l’application nationale d’alerte catastrophe Nina. Le site de stockage et l’usine d’incinération se trouvent en bordure du parc industriel Chempark regroupant des entreprises du secteur de la chimie, l’un des plus grands du genre en Europe, en périphérie de Leverkusen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) et du quartier de Bürrig.

Les mesures de qualité de l’air montrent qu’il n’y avait «pas de danger» pour la population de Cologne, ont indiqué sur twitter les pompiers de cette métropole de plus d’un million d’habitants. La police de Cologne a mentionné sur son compte twitter «des dégâts importants» et indiqué que plusieurs portions d’autoroute avaient été fermées.

 

 

Lors d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi à Leverkusen, le directeur de Chempark, Lars Friedrich, a déclaré que l’appel à rester en intérieur était toujours en vigueur. Les experts se hâtaient d’identifier la composition du nuage de fumée.

A la question de savoir si le nuage pouvait contenir des gaz toxiques, M. Friedrich a refusé de spéculer, déclarant que rien ne pouvait être exclu.

par Andy Maître