19.06.2017, 13:40

Bilan mitigé pour le projet de covoiturage PubliRide en Valais

chargement
Le projet de covoiturage peine au démarrage.

 19.06.2017, 13:40 Bilan mitigé pour le projet de covoiturage PubliRide en Valais

mobilité Après deux ans de test, le bilan du projet de covoiturage PubliRide est en demi-teinte. Le nombre d’utilisateurs n’est pas aussi élevé qu’espéré initialement. Une enquête va néanmoins être lancée pour analyser les attentes et retours d'expériences des utilisateurs.

Durant deux ans, la commune de Vionnaz et la région regroupant Ayent, Arbaz, Grimisuat et Savièse ont servi de laboratoire au projet pilote de covoiturage PubliRide.

Il ressort de cette phase test que le Valais recèle d’un potentiel certain pour ce mode de transport. Les habitants des quatre communes situées au-dessus de Sion, en particulier, ont régulièrement formé des groupes de covoiturage pour se rendre dans la vallée ou en revenir.

Un réseau qui prend du temps à se constituer

Néanmoins, le nombre d'utilisateurs n'est pas aussi espéré qu'intialement (moins de 300), communique lundi le canton du Valais. Le projet a clairement mis en évidence que la constitution d’un réseau de covoiturage nécessite du temps et que certaines communes sont simplement trop petites pour que la gestion d’une telle plateforme ait du succès à long terme.

>>A lire aussi: PubliRide, plateforme de covoiturage entre la Lienne et la Morge, n'attire pas les foules

Afin d’utiliser les enseignements de ce test, les partenaires du Mobility Lab Sion-Valais ont lancé une enquête menée par le Laboratoire de sociologie urbaine de l’EPFL. Celle-ci analysera, entre autres, les attentes et retours d’expériences des utilisateurs de PubliRide.


Top