Réservé aux abonnés

Harcèlement scolaire: «J’ignorais que mon fils vivait une telle détresse»

Un jeune Français, moqué et racketté par ses camarades de classe, s’est mis le feu pour tenter de se suicider. Sa maman témoignera à l'hôpital Riviera Chablais à Aigle jeudi.

27 mars 2019, 05:30
Marie-Pierre Destin et son fils Jonathan,qui vit désormais avec des brûlures sur 72% de son corps, encouragent les victimes à parler.

Elle s’en veut encore de ne pas avoir perçu le drame que vivait son fils. «Je voyais qu’il n’était pas bien chaque fois qu’il partait à l’école, mais je pensais que c’était à cause de ses mauvaises notes.» Au téléphone, la Française Marie-Pierre Destin – une maman de trois enfants établie près de Lille – accepte de confier l’histoire de son fils Jonathan qui a bouleversé la vie de toute la famille. Elle tient à témoigner, encore et ...