Zermatt: dégâts matériels et retour à la normale après la crue du Triftbach

Le Triftbach, qui est sorti de son lit mercredi à Zermatt, est sous contrôle. La crue, due à la rupture d'une poche glaciaire, a causé des dégâts matériels.
25 juil. 2019, 12:00
La crue du Triftbach est bel et bien due à la rupture d'une poche glaciaire.

Le Triftbach, qui est sorti de son lit mercredi à Zermatt, est de nouveau calme, explique Romy Biner-Hauser, présidente de la commune: «Des travaux ont actuellement lieu pour libérer les abords de la rivière des pierres et du sable qui s’y sont déversés, mais le Triftbach est de nouveau tranquille.»

 

 

Aucune personne n’a été blessée. Les caves de trois maisons ont néanmoins été envahies par de l’eau et du sable. «Le service civil est sur place. Nous ignorons pour l’heure les coûts engendrés par la crue; la sécurité des personnes reste notre priorité. Le village a retrouvé son calme et la vie est de nouveau tranquille pour notre clientèle.»

C’est bel et bien la rupture d’une poche d’eau sous le glacier qui est à l’origine de la crue: «La poche s’est vidée d’un coup, libérant beaucoup d’eau dans la rivière. Nous restons évidemment attentifs à ce qui se passe car il semble que de l’eau s’écoule encore du glacier, contrairement à ce qu’on pensait hier soir.»

A lire aussi: Zermatt: le Trift est sorti de son lit mais personne n'a été blessé

par Estelle Baur